•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dopage : la sprinteuse trinidadienne Michelle-Lee Ahye suspendue pour deux ans

Elle fait un tour de piste avec le drapeau de son pays.

Michelle-Lee Ahye

Photo : afp via getty images / LUIS ACOSTA

Agence France-Presse

Michelle-Lee Ahye, finaliste olympique et mondiale du 100 m, a été suspendue pour deux ans pour manquements à sa localisation, a indiqué mardi l'Unité d'intégrité de l'athlétisme (AIU).

Sixième aux Jeux olympiques de Rio en 2016 sur 100 et 200 m, puis de nouveau 6e aux mondiaux de Londres en 2017 sur 100 m, la médaillée de bronze mondiale du relais 4 x 100 m en 2015 est suspendue jusqu'en avril 2021 et devrait donc manquer les Jeux de Tokyo.

La Trinidadienne de 27 ans était déjà suspendue provisoirement depuis le 30 août 2019 et n'avait pas pu participer aux Championnats du monde à Doha, en septembre. Elle peut encore faire appel de la décision.

Les athlètes de haut niveau sont soumis à des obligations strictes de localisation quotidienne pour permettre des contrôles antidopage inopinés.

En cas de trois manquements en moins d'un an (soit un contrôle manqué, soit une localisation oubliée ou imprécise), ils risquent une suspension de deux ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !