•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le DG et le gérant des Astros suspendus... puis congédiés pour vol de signaux

Ils discutent durant un match.

AJ Hinch et Jeff Luhnow

Photo : Getty Images / Bob Levey

Radio-Canada

Le directeur général Jeff Luhnow et le gérant AJ Hinch ont été congédiés par les Astros de Houston, lundi, après l'annonce de leur suspension d'un an par le baseball majeur pour vol de signaux en 2017 et en 2018.

« Nous devions repartir à zéro », a déclaré le propriétaire des Astros, Jim Crane.

Dans cette histoire, l’équipe perd aussi ses choix de premier et de deuxième tours en 2020 et en 2021, en plus de recevoir une amende de 5 millions de dollars, le maximum permis par la constitution du baseball majeur pour une telle offense.

Par leurs actions, les Astros « ont semé le doute parmi les amateurs, les joueurs et les équipes des majeures sur l’intégrité des matchs auxquels ils ont participé », a indiqué par communiqué le commissaire Rob Manfred.

Il est impossible de savoir si leurs gestes ont changé le cours de certains matchs, mais dans la perception de certains, ils ont causé du tort à notre sport.

Rob Manfred, commissaire du baseball majeur

Le commissaire Manfred a déclaré que Hinch était au courant de l’existence d’un système pour voler des signaux, et qu’il n’en a pas parlé à son directeur général. Luhnow s’est défendu auprès du baseball majeur en disant qu’il ne connaissait rien de ces stratagèmes, mais Manfred a précisé qu’il était redevable des actions de son équipe.

« J'apprécie l'engagement indéfectible du commissaire Manfred à défendre les meilleurs intérêts du baseball, a écrit Hinch dans un communiqué publié en début de soirée. Je regrette d’être lié à ces événements, je suis déçu des actions de notre club durant cette période et j’accepte la décision du commissaire. »

Le jugement révèle que l’enquête n’a pas permis de prouver que Jim Crane était au courant.

« Crane est extrêmement troublé et bouleversé par la conduite des dirigeants de son organisation, a spécifié Manfred. Il a entièrement appuyé notre enquête et nous a fourni un accès inconditionnel à toutes les informations requises. »

Les Astros ont remporté la Série mondiale en 2017. Ils se sont rendus de nouveau en grande finale en 2019, où ils ont perdu en sept matchs contre les Nationals de Washington.

Le rapport du commissaire précise que le vol de signaux était surtout perpétré par les joueurs, mais que l’entraîneur Alex Cora, aujourd’hui gérant des Red Sox de Boston, participait à la planification.

Cora n’est pas suspendu, mais il est possible qu’on lui impose une pénalité à la conclusion d’une enquête du baseball majeur pour un vol de signaux par les Red Sox durant la Série mondiale qu'ils ont gagnée en 2018.

Modus operandi

Les Astros ont été trouvés coupables d’utiliser une caméra de télévision au champ centre pour relayer les signaux que le receveur envoie aux lanceurs dans leur salle de reprises vidéo. Des joueurs donnaient ensuite des coups sur une poubelle pour prévenir le frappeur du prochain lancer : deux coups pour un changement de vitesse et rien pour une balle rapide.

Des joueurs de l’équipe ont tenté de faire valoir qu’un frappeur n’est peut-être pas si avantagé de connaître le prochain lancer seulement deux secondes avant qu’il soit effectué.

Étrangement, au cours de ces deux saisons, Houston a eu moins de victoires à domicile qu’à l’étranger (94 contre 110) bien qu’aucun système n’ait été utilisé dans les autres stades.

Leur dossier de 204-120 a été le meilleur des majeures en 2017 et 2018.

La NFL plus clémente

Les autorités du baseball majeur se sont montrées beaucoup plus sévères que leurs homologues de la NFL dans un cas similaire.

En 2007, l’entraîneur-chef des Patriots de la Nouvelle-Angleterre a été mis à l’amende pour une somme de 500 000 $, tandis que l’équipe a dû verser 250 000 $ à la ligue. Les Patriots utilisaient un système vidéo pour capter les signaux des équipes adverses.

Dans ce scandale connu sous le nom de Spygate, la formation du Massachusetts a été privée d’un choix de premier tour.

Puis, en 2015, les Pats ont reçu une autre sanction, cette fois une amende d’un million de dollars quand ils ont été trouvés coupables d’avoir dégonflé des ballons dans la finale de l’Association américaine.

La NFL a enlevé un autre choix de premier tour à l’équipe et a suspendu Tom Brady pendant quatre matchs.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Baseball

Sports