•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux en Australie : critiqué, Federer annonce qu'il fera un don

Il est en conférence de presse.

Roger Federer

Photo : afp via getty images / CLAUDIO CRUZ

Agence France-Presse

Critiqué par des militants de la cause environnementale, dont Greta Thunberg, pour ses liens avec un commanditaire prétendument lié aux énergies fossiles, Roger Federer a annoncé lundi son intention de faire un don en faveur des sinistrés des incendies qui ravagent l'Australie.

« Si on peut aider, c'est bien de montrer sa solidarité face à une situation devenue assez incroyable dans le pays », a déclaré le numéro 3 mondial dans le cadre d'un événement publicitaire à Melbourne.

À l'instar de nombreuses autres personnalités du tennis qui se sont engagées à verser des centaines de milliers de dollars, Federer a indiqué qu'il fera « aussi un don personnel mercredi » à Melbourne lors d'un match caritatif pour l'Australie, aux côtés notamment de Rafael Nadal et de Serena Williams.

Les vedettes du tennis mondial ont rendez-vous aux Internationaux d'Australie à partir du 20 janvier pour le premier tournoi du grand chelem de la saison.

Les joueurs du circuit masculin ont fait un don de 500 000 $, a indiqué dimanche l'Association des professionnels du tennis (ATP), tandis que le même jour, l'Américaine Serena Williams a offert les 43 000 $ de sa bourse obtenue à la suite de sa victoire au tournoi d'Auckland, en Nouvelle-Zélande.

Sous les feux de la rampe

Depuis la semaine dernière, Roger Federer est pris à partie sur les réseaux sociaux par des écologistes, en marge du procès en Suisse de 12 activistes. Déguisés en joueurs de tennis, ils avaient fait irruption, déguisés en joueur de tennis, dans une succursale du Crédit Suisse pour interpeller le champion qui associe son image à la banque. Le verdict est attendu lundi.

Après ces critiques, retweetées par la jeune militante suédoise Greta Thunberg, Federer a répondu dans un communiqué qu'il allait utiliser sa « position privilégiée pour dialoguer » avec ses commanditaires.

Interrogée par l'AFP sur cette déclaration, le Crédit Suisse a assuré lundi se « réjouir de poursuivre ce dialogue », soulignant qu'elle « entend aligner son portefeuille de crédits sur les objectifs de l'Accord de Paris ».

Elle a aussi récemment annoncé, dans le cadre de sa stratégie climatique mondiale, qu'elle ne financera plus de nouvelles centrales électriques au charbon.

Sur les réseaux sociaux, les activistes, qui appelaient la semaine dernière le joueur de tennis à se « réveiller » (#RogerWakeUpNow), ont lancé lundi un nouveau mot d'ordre : #RogerForClimate, accompagné d'une vidéo dans laquelle des jeunes interpellent le joueur.

Une pétition en ligne à son encontre a réuni plus de 7900 signatures en moins d'une semaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports