•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les « sœurs canadiennes » du biathlon

Elles lèvent les bras au ciel en riant.

Jenna Sherrington, Naomi Walch et Pascale Paradis

Photo : CBC/Thomas Skrlj

Radio-Canada

« Les femmes qui tirent et qui skient ensemble restent ensemble. » C’est le slogan de trois biathloniennes canadiennes qui participent aux Jeux olympiques de la jeunesse, à Lausanne, en Suisse. Elles sont si proches qu’elles se considèrent comme des sœurs.

Alors quand Pascale Paradis a craint d’être disqualifiée de sa première course des Jeux olympiques de la jeunesse pour avoir tiré sur les cibles dans le mauvais ordre, ses deux « sœurs de biathlon » étaient à ses côtés, ayant elles-mêmes pris part à l’épreuve.

« Pour la première fois de ma carrière, je me suis mélangée entre les tirs debout et couché, alors je vais probablement être disqualifiée », a-t-elle raconté aux médias tout de suite après sa course.

« Je souris à l’extérieur, mais pas à l’intérieur. Je suis très déçue », a-t-elle ajouté.

À la plus grande étape de sa carrière, Paradis a été submergée par la pression. Mais avant même que le désespoir de sa possible disqualification l’envahisse, ses deux coéquipières Jenna Sharrington et Naomi Walch étaient là pour la réconforter.

« Parfois, j’ai tendance à garder tout pour moi quand je suis triste. Elles me remontent le moral. Avoir du soutien, c’est agréable. Nous nous soutenons quand nous en avons besoin. C’est bien d’avoir un groupe de filles aussi uni à qui parler », a indiqué Paradis.

Toutes trois âgées de 17 ans, les athlètes ont partagé chaque étape de leur carrière. Leur aventure a commencé quand elles étaient dans un programme de ski pour les jeunes du nom de Jackrabbits, au Club de ski Foothills Nordic, à Calgary.

Après une attente interminable, Paradis a appris qu’elle n’était finalement pas disqualifiée. Une heure après la fin de l’épreuve, les résultats officiels ont confirmé qu’elle terminait 32e.

Pendant l’attente, les trois filles blaguaient et riaient pour détendre l’atmosphère.

« Ça m’a certainement rendue plus heureuse de ne pas être disqualifiée », a dit Paradis.

Elles ont la bouche ouverte et posent pour la caméra.

Jenna Sherrington, Naomi Walch et Pascale Paradis sont amies depuis leur tout jeune âge.

Photo : Thomas Skrlj CBC/COC 2020

Une première expérience internationale pour Walch

Paradis et Sharrington comptaient toutes deux des participations à des événements internationaux avant les JOJ, mais pour Walch, c’était une première.

Elle a d’ailleurs été la première à s’élancer pour le Canada. « Je ne pensais pas que ma première course internationale serait aux Jeux olympiques de la jeunesse », a confié celle qui s’est finalement classée 64e sur 97 compétitrices.

Une fois la ligne d’arrivée franchie, Walch s’est laissée tomber au sol et a contemplé son expérience pendant quelques minutes en attendant ses deux amies.

« J’ai donné tout ce que je pouvais. Ç’a été difficile de m’adapter au décalage horaire. Ç’a été toute une aventure et c’est génial de l’avoir vécue avec mes amies », a-t-elle mentionné.

Sharrington a quant à elle terminé en 37e place.

Même si les trois athlètes avaient des heures de départ bien différentes, ça ne les a pas empêchées de s’attendre pour quitter le lieu de compétition ensemble.

Paradis et Sharrington ont d’ailleurs partagé un moment magique avant le début de la course.

« Nous avions besoin de laisser toute l’émotion sortir. Nous avons toutes les deux commencé à pleurer. Nous avons vécu ça ensemble », a raconté Sharrington.

« De les avoir ici, c’est formidable. Aucun mot ne peut décrire ça. C’était agréable de les voir à la ligne d’arrivée », a dit Sharrington.

Les trois Canadiennes seront de retour sur la piste de biathlon des Jeux olympiques de la jeunesse plus tard cette semaine. Maintenant que la glace est brisée, la pression est moins grande.

Radio-Canada Sports présente en webdiffusion les Jeux olympiques de la jeunesse. Cliquez ici pour le détail de notre calendrier de diffusions.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Biathlon

Sports