•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rhonex Kipruto fracasse le record du monde au 10 km

Il tient le drapeau sur ses épaules.

Le Kényan Rhonex Kipruto

Photo : Reuters / Lucy Nicholson

Agence France-Presse

Le Kényan Rhonex Kipruto a battu le record du monde du 10 km avec un temps de 26 min 24 s, à Valence, dimanche.

La course féminine a été remportée par Sheila Chepkirui (29:46) juste devant ses compatriotes Rosemary Wanjiru (à 5 secondes) et Norah Jeruto (à 5 secondes également).

Chepkirui a d'abord enregistré le temps de 29:42, ce qui aurait constitué le record du monde (une seconde de mieux que la Kényane Joyciline Jepkosgei en 2017) avant que son chrono soit corrigé, chose qui arrive régulièrement lors des courses sur route.

Grand espoir de l'athlétisme mondial, médaillé de bronze aux mondiaux de Doha en 2019 sur 10 000 m, Rhonex Kipruto (20 ans) a écrasé la course masculine loin devant son compatriote Bernard Kimeli (27:12) et le Suisse Julien Wanders (27:13), qui a amélioré son propre record d'Europe de 12 secondes.

Rhonex Kipruto a amélioré ainsi de 14 secondes le précédent record du monde (26:38) établi début décembre par l'Ougandais Joshua Cheptegei, à Valence également, mais sur une course différente.

Dimanche, Kipruto est passé à mi-course en 13:18, battant également le record du monde du 5 km.

« J'ai la tête dans les étoiles, s'est-il réjoui après la course. Je m'étais fixé pour objectif de battre le record du monde après avoir couru en 26:46 à Prague en 2018, et aujourd'hui mon rêve est devenu réalité! »

Depuis quelques mois, la polémique fait rage dans le milieu de la course à pied sur un possible dopage technologique apporté par une paire de chaussures de la marque Nike (les Vaporfly Next), aux lames de carbone, qui accompagnent une véritable flambée des performances sur route, dont le marathon non officiel du Kényan Eliud Kipchoge couru en 1:59:40 à Vienne en octobre.

Dimanche à Valence, Rhonex Kipruto n'était pas chaussé de Nike, mais équipé par Adidas.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Athlétisme

Sports