•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Derrick Henry élimine les Ravens et propulse les Titans en finale d'association

Dans la Nationale, les 49ers viennent à bout des Vikings.

Patrick Onwuasor et Derrick Henry

Patrick Onwuasor (no 48) et Derrick Henry (no 22)

Photo : Reuters / USA Today Sports

Radio-Canada

Les Titans ont ajouté les Ravens à leur tableau de chasse, qui comprenait déjà les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Les représentants du Tennessee ont contre toute attente triomphé par la marque de 28-12 à Baltimore.

Fidèle à son habitude, le porteur de ballon Derrick Henry a tout détruit sur son passage. Ses 30 courses ont totalisé 195 verges, et il a même lancé une passe de touché au receveur Corey Davis lors d’un jeu truqué.

D'ailleurs, Henry est devenu le premier joueur dans l'histoire de la NFL à franchir 175 verges au sol ou plus dans deux matchs éliminatoires consécutifs. Rappelons qu'il avait bouclé la saison le 29 décembre avec une prestation de 211 verges.

Les Ravens ont totalement raté leur rentrée au deuxième tour des séries. Le rendement de l’attaque n’était qu’une pâle copie de ce qu’elle a présenté pendant la campagne.

Le quart-arrière Lamar Jackson s’est fait intercepter à deux occasions, en plus de perdre un ballon qui a été récupéré par les Titans. Son baptême du feu en éliminatoires l’année dernière s’était également soldé par une contre-performance et une défaite.

Jackson a réussi 31 passes en 59 tentatives pour des gains de 365 verges. Il a aussi couru 20 fois pour 143 verges supplémentaires. Les demis offensifs Gus Edwards et Mark Ingram ont pour leur part été peu utilisés au sol.

Sans tambour ni trompette, le quart Ryan Tannehill a guidé les Titans, détenteurs de la 6e place dans l'Américaine, à une deuxième victoire à l'étranger dans un environnement difficile. Il n'a pas atteint la centaine de verges par la voie aérienne, mais a enregistré trois touchés, soit deux par la passe aux receveurs Jonnu Smith et Kalif Raymond, ainsi qu'un au sol.

Les Titans se rendront à Houston ou à Kansas City en finale d'association, alors que le choc Texans-Chiefs se déroulera dimanche après-midi.

Les 49ers avancent, les Vikings en vacances

Les 49ers ont repris là où ils avaient laissé durant la saison. Les favoris dans la Nationale ont remporté à San Francisco leur match du deuxième tour éliminatoire 27-10 contre les Vikings du Minnesota.

Vainqueurs d'entrée de jeu dimanche dernier à La Nouvelle-Orléans, les Vikings ont été incapables de reproduire leur prestation inspirée. Les 49ers ont contré leurs rivaux avec un jeu au sol soutenu et une pression constante avec leur front défensif.

Le demi offensif Tevin Coleman, de même que ses homologues Matt Breida et Raheem Mostert, a rendu la tâche aisée à son quart-arrière Jimmy Garoppolo, qui n'a eu qu'à faire le nécessaire pour inscrire la victoire à son premier départ en séries.

Il lève les bras au ciel.

Jimmy Garoppolo

Photo : La Presse canadienne / Ben Margot

Coleman a marqué 2 touchés et franchi 105 verges par la voie terrestre en 22 courses. Le trio de porteurs de ballon a combiné ses efforts pour effectuer 42 portées qui ont totalisé 180 verges.

« [Les joueurs de la ligne offensive] ont repoussé les gars au maximum pour que je puisse courir avec le ballon, souligne Coleman. Ils ont fait du très bon travail. »

Nous avons des choses à améliorer, à peaufiner, mais nous avons assez bien joué pour l'emporter. C'est tout ce qu'on demandait, jouer du football en éliminatoires. Tout le monde peut gagner, et nous avons simplement fait plus de jeux qu'eux aujourd'hui.

George Kittle, ailier rapproché des 49ers de San Francisco

L'autre majeur des 49ers a été inscrit par le receveur Kendrick Bourne, qui a capté une passe de trois verges décochée par Garoppolo. Le pivot de 28 ans a complété 11 relais en 19 tentatives pour des gains de 131 verges et a été victime d'une interception.

Son vis-à-vis Kirk Cousins a été pourchassé pendant la majeure partie de l'affrontement. L'ailier défensif Nick Bosa a enregistré deux des six sacs du quart, les autres étant obtenus par Arik Armstead, DeForest Buckner, Dee Ford et Solomon Thomas.

Cousins n'a jamais pu se fier à son champ arrière et a donc dû se résoudre à lancer le ballon plus souvent. Il a parcouru 172 verges après avoir réussi 21 passes sur une possibilité de 29. Son manque de précision a toutefois mené à une interception.

Le receveur Stefon Diggs a réalisé l'unique touché des Vikings au stade Levi's, théâtre d'un premier duel éliminatoire depuis son ouverture en 2014. Il s'est libéré de son couvreur et a parcouru les 41 verges qui le séparaient de la zone payante.

Les 49ers devront patienter jusqu'à dimanche soir avant de connaître l'identité de leur opposant en finale de l'Association nationale. Que ce soit les Packers de Green Bay ou les Seahawks de Seattle, le gagnant de cette rencontre se rendra à San Francisco la semaine suivante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !