•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Impact plus riche de 75 000 $ après un repêchage rocambolesque

Il répond à une question.

Olivier Renard

Photo : Getty Images / AFP/SEBASTIEN ST-JEAN

Radio-Canada

L’Impact de Montréal a échangé son choix de premier tour au repêchage, jeudi, jusqu’à ce qu’il décide qu’il ne l’échangeait plus et qu’il repêchait un joueur qu’il a aussitôt échangé. Bienvenue en MLS.

À peine 20 minutes après avoir choisi Jeremy Kelly, un ancien de l’Université de la Caroline du Nord, au 9e rang du repêchage, le Bleu-blanc-noir a cédé le joueur de 22 ans aux Rapids du Colorado contre un montant d’allocation générale de 75 000 $.

Et encore, Kelly avait pris le chemin de l’Impact après une suite d’événements saugrenue dont la MLS a le secret.

Son tour venu, l’équipe a d’abord annoncé qu’elle avait cédé son choix au Minnesota United, sans préciser ce qu’elle obtenait. Mais à peine deux minutes plus tard, le club a rebroussé chemin et a affirmé qu’il jetterait finalement son dévolu sur un joueur.

« On avait identifié six ou sept joueurs qu’on aurait gardés volontiers près de nous. Ces joueurs sont tombés avant notre tour, donc après, on est entré en contact avec d’autres clubs pour trouver des solutions. On est content du deal qu’on a réalisé », a affirmé le directeur sportif de l'Impact Olivier Renard en mêlée de presse jeudi.

On est encore dans les temps pour renforcer notre noyau et ce sera fait.

Olivier Renard, directeur sportif de l'Impact de Montréal

« On était au courant que ce joueur (Jeremy Kelly) intéressait d’autres équipes, on a donc misé sur un joueur qui avait une valeur et on a préféré faire ce deal parce qu’on a d’autres idées en tête pour plus tard pour renforcer l’équipe », a ajouté Renard.

Négociations complexes en cours

Le directeur sportif de l'Impact a également profité de l'occasion pour commenter les mouvements de personnel depuis l'ouverture du marché hivernal et des négociations qu'il espère voir aboutir prochainement.

Olivier Renard a indiqué être en négociation avec trois joueurs qui étaient avec l'équipe l'an dernier : Zachary Brault-Guillard (dont les droits appartiennent à Lyon), Ballou Tabla (Barcelone) et Orji Okwonkwo (Bologne).

« Ce sont des joueurs qui se sont bien plus ici et qui peuvent en faire encore beaucoup pour le club. Maintenant, on n'a pas encore d'entente avec leur club respectif. On avance, mais il y a aussi des joueurs chez nous, comme Clément Baiyhia, sur lesquels on compte aussi », a-t-il assuré.

Il a par ailleurs affirmé qu'un « troisième joueur désigné n'était pas le mot d'ordre pour l'instant », sans toutefois entièrement fermer la porte à cette avenue.

Il a indiqué être relativement près dans les négociations avec un à six joueurs, sans vouloir établir un nombre de joueurs qu'il manque encore à son effectif.

« Dire qu'il manque 10 joueurs dans l'équipe pour être compétitif, je ne pense pas non plus, a-t-il insisté. Je crois qu'il y a des joueurs l'an passé qui ont joué en dessous de leur niveau et l'équipe technique actuelle a voulu garder certains joueurs que certains, amateurs ou gens des médias, auraient voulu voir partir. On est persuadés qu'on peut remettre certains joueurs dans le droit chemin. »

Olivier Renard a également souligné la réalité budgétaire de l'équipe, qui a peu de marge de manœuvre avec le plafond salarial imposé par la MLS.

« Il y avait des joueurs qui avaient des contrats signés. Il y avait des options qui étaient automatiques après un certain nombre de matchs. Mais je ne me plains absolument pas! Je savais où j'avais mis les pieds. Moi et mon équipe, on essaie de faire le mieux possible, pas seulement pour l'année prochaine, mais pour les années à venir », a-t-il précisé.

Robbie Robinson le premier choix

L’attaquant de l’Université Clemson Robbie Robinson a été le tout premier choix de l’encan. Il amorcera sa carrière professionnelle avec le nouveau club de Miami.

Les Whitecaps de Vancouver ont été le premier club canadien à parler, au 4e rang. Ils en ont profité pour repêcher le premier Canadien, le milieu de terrain Ryan Raposo, de l’Université de Syracuse. En deux saisons universitaires, le joueur de Hamilton, en Ontario, a participé à 38 matchs au cours desquels il a inscrit 19 buts et 14 passes décisives.

Le deuxième Canadien appelé a été Alistair Johnston, d’Aurora, en Ontario, au 11e échelon. Le joueur de l’Université Wake Forest se joindra à l’autre club d’expansion, le Nashville SC.

Le Toronto FC, avec le 19e choix, est allé piger dans sa cour. Les Reds ont choisi Nyal Higgins, d’Ajax, en Ontario, qui jouait aussi à l’Université de Syracuse.

Dayonn Harris, de Milton, en Ontario, a été sélectionné au 20e rang par le Real Salt Lake. Le milieu de terrain de 22 ans jouait à l’Université du Connecticut.

Le dernier choix d'un club canadien au premier tour a été celui du TFC au 25e rang. L'attaquant nigérian Ifunanyachi Achara, de l'Université Georgetown, a été l'élu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports