•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Christa Deguchi a pris des notes à Qingdao

Christa Deguchi se bat avec son dossard rouge de championne du monde à Qingdao en Chine.

Christa Deguchi se bat avec son dossard rouge de championne du monde à Qingdao en Chine.

Photo : IJF / You Tube

Christa Deguchi dit avoir tiré des leçons de sa défaite au premier tour du Masters de Qingdao en Chine.

Le 12 décembre marquait le retour de la judoka canadienne en compétition depuis son titre mondial à la fin août.

Elle arborait alors, pour la première fois, le dossard rouge réservé à la championne du monde, dossard qu'elle conservera deux ans puisqu'il n'y a pas de mondiaux en 2020 en raison des Jeux olympiques.

Elle vise maintenant le dossard couleur or réservé à la championne olympique.

À Qingdao, Deguchi a été battue par waza-ari en prolongation, dès son premier combat contre la Nord-Coréenne Jin A Park.

Tout le monde est fatigué en golden score (prolongation), a fait remarquer Deguchi . Je n'étais pas rouillée. Je suis tombée sur une adversaire qui était forte ce jour-là.

Christa Deguchi

C'était la première fois que les jeunes femmes s'affrontaient.

« Je n'avais aucune information sur son style de judo, révèle l'athlète d'origine japonaise à Radio-Canada Sports. Ça reste du judo de style asiatique, même s'il y a de petites différences. »

Durant ce combat, Christa Deguchi a pris des notes qui lui seront utiles à l'avenir.

« Ce combat m'a permis d'en apprendre plus sur son style et, surtout, sur ce que je devrai faire la prochaine fois que je l'affronterai », explique l'athlète de 24 ans.

Christa Deguchi (en blanc) perd son combat de premier tour en golden score (prolongation) au Masters de Qingdao, par waza-ari.

Christa Deguchi (en blanc) perd son combat de premier tour en golden score (prolongation) au Masters de Qingdao, par waza-ari.

Photo : IJF / You Tube

« Je dois me concentrer sur mes entraînements et être dans la meilleure condition physique possible pour éviter que ça se reproduise. »

En cette année olympique qui commence, les athlètes savent qu'ils devront doser leurs efforts pour arriver au meilleur de leur forme à Tokyo. Dans le cas de Christa Deguchi, il s'agira du 27 juillet, jour du tournoi de la catégorie des moins de 57 kilos.

Honnêtement, ça ne me dérange pas trop de perdre avant les Jeux olympiques. Le but, c'est de gagner aux Jeux.

Christa Deguchi

L'ombre de Jessica Klimkait

À ceci près que Christa Deguchi aura peut-être à disputer une confrontation (deux de trois) contre sa compatriote Jessica Klimkait, no 3 au monde, en juin pour avoir son billet pour Tokyo.

En effet, si les deux judokas restent dans le top huit mondial, elles devront passer par cette confrontation, organisée par Judo Canada.

Le Canada n'a droit qu'à un billet par catégorie. Celle qui remportera la confrontation ira aux Jeux olympiques.

Jessica Klimkait (à gauche) et Christa Deguchi

Jessica Klimkait (à gauche) et Christa Deguchi

Photo : Équipe Canada / Twitter

Alors que Deguchi était éliminée au premier tour, Klimkait a fait un beau parcours et a obtenu la médaille de bronze à Qingdao le 12 décembre.

Les deux Canadiennes se retrouveront au début février au grand chelem de Paris, dont Christa Deguchi est la tenante du titre depuis deux ans et favorite du tournoi.

C'est le prochain tournoi à l'agenda de la championne du monde. En 2019, elle l'avait emporté en finale contre... Klimkait, désignée tête de série numéro deux cette année.

« Mes victoires ne me donnent aucun avantage, affirme Deguchi. Tout le monde peut gagner. Et les choses sérieuses commencent, car tout le monde veut marquer des points en vue de la qualification olympique.

« Je vais devoir faire de mon mieux, pour pouvoir disputer le maximum de combats avant les Jeux. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !