•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qualifications olympiques canadiennes : des places gagnées, mais pas encore garanties

Mandy Bujold (en bleu) a dominé Anne Marcotte

Mandy Bujold (en bleu) a dominé Anne Marcotte

Photo : Courtoise Boxe Canada - Virgil Barrow

Jean-François Chabot

MONTRÉAL – Les boxeurs et les boxeuses qui ont remporté la finale de leur catégorie de poids, vendredi, aux qualifications olympiques canadiennes, ont obtenu la possibilité de participer à la prochaine étape continentale de mars prochain.

Mais les règles de sélection de Boxe Canada sont ainsi faites que le choix final de nos représentants pour aller à Buenos Aires, du 26 mars au 4 avril, passe d’abord par un engagement à joindre le programme de l’équipe nationale.

Ceux et celles qui y sont déjà ont fait un pas de plus en route vers le Japon.

Pour les autres, leur présence dans les entraînements encadrés par les entraîneurs nationaux est l’une des conditions qui s’ajoutent à la constance de leurs récentes performances.

Ainsi, chez les femmes Mandy Bujold (51 kg), Caroline Veyre (57 kg), Irene Fiolek (60 kg), Myriam Da Silva (69 kg) et Tammara Thibeault (75 kg) peuvent préparer leurs valises pour l’Argentine.

Dans le cas de Thibeault, absente des qualifications de Montréal, elle avait préalablement assuré sa place en décrochant une médaille de bronze aux derniers Championnats du monde d’Ekaterinbourg, en Russie.

Du côté masculin, le directeur haute performance (DHP) de Boxe Canada, Daniel Trépanier, et les entraîneurs du programme national auront leur mot à dire. Ils tiendront compte du rendement de tous les pugilistes au cours des derniers mois avant de prendre une décision finale.

Ainsi, le DHP peut intervenir avec un choix discrétionnaire. Le nom de Thomas Blumenfeld, un pugiliste de la catégorie des 63 kg, circule déjà beaucoup comme potentiel bénéficiaire de ce précieux laissez-passer.

Résident de Magog, Blumenfeld n'a pas participé aux qualifications tenues à Montréal.

Une source proche du programme a laissé entendre que jusqu’à quatre boxeurs pourraient obtenir la faveur du comité de sélection qui rendra sa décision au plus tard le 15 février quant à l’identité de ceux qui se rendront en Argentine, en mars prochain.

Apparemment, tout le monde connaît les règles du jeu. Il pourrait tout de même y avoir des grincements de dents.

Solides sorties

Aucune des boxeuses gagnantes de la soirée de vendredi n’a laissé de doute dans l’esprit de qui que ce soit.

Toutes ont signé des victoires convaincantes pour récolter des décisions unanimes. Dans le cas de Caroline Veyre, elle a poussé le plaisir jusqu’à forcer la main de l’arbitre qui a mis fin à son duel face à Jordyn Konrad, de la Colombie-Britannique avec 40 secondes à écouler au 3e round.

Je suis vraiment satisfaite, ça s’est déroulé mieux que je le croyais. Ça m’encourage vraiment en vue d’une participation olympique. Je me sens tellement plus à l’aise maintenant qu’il y a quatre ans.

Caroline Veyre

Veyre avait raté les Jeux de Rio en 2016 en raison d’une blessure. Elle est depuis passée des 60 kg aux 57 kg.

Sabrina Aubin (en bleu) avait peine à croire la décision des juges en faveur d'Irène Fiolek

Sabrina Aubin (en bleu) avait peine à croire la décision des juges en faveur d'Irène Fiolek

Photo : Courtoisie Boxe Canada - Virgil Barrow

À l’inverse, Sabrina Aubin a vécu une vive déception en perdant une décision unanime chez les 60 kg face à son amie et partenaire d’entraînement Irene Fiolek.

Amère, elle a évité les questions des journalistes à sa descente du ring, optant plutôt pour une sortie express vers les vestiaires.

Pour sa part, la Franco-Ontarienne Mandy Bujold a fait un pas de plus vers une deuxième présence aux JO. La nouvelle maman de 32 ans a défait la Sherbrookoise Anne Marcotte après une décision unanime des cinq juges.

Spectacle de qualité

Dans ce qui fut peut-être le meilleur duel de la soirée, le Québécois Cédrick Belony s’est incliné au terme de trois rounds chaudement disputés face à l’Ontarien Jaquan Carty chez les poids moyens (75 kg).

Ce dernier a indiqué qu’il était heureux de s’approcher de son rêve olympique après plus de 10 longues années d’efforts.

Carty qui n’a à peu près jamais représenté le pays sur la scène internationale pourrait forcer la main de Boxe Canada, surtout après qu’il a aussi défait le favori, Denis Nickenson, membre de l’équipe nationale, lors des demi-finales.

Cédrick Belony (en bleu) en pleine action face à Jaquan Carty

Cédrick Belony (en bleu) en pleine action face à Jaquan Carty

Photo : Courtoisie Boxe Canada - Virgil Barrow

Le cœur de l’Ontarien John-Michael Bianco a bien failli s’arrêter quand l’annonceur maison a fait de lui le perdant de son combat des mi-lourds (81 kg) contre son coéquipier Moe Zawadi.

L’erreur a vite été corrigée par les officiels, faisant un autre malheureux en Zawadi, qui avait déjà commencé à célébrer son improbable victoire.

Enfin, chez les super-lourds (+91 kg), le Brossardois Christophe Bernier, un géant de 2,01 m (6 pi 7 po) a subi le même sort qu'il y a quatre ans, alors qu'il s'est incliné sur une décision partagée des juges (3-2) devant l'Ontarien Aaron Higgins.

Higgins, policier de son état dans la ville de York, aura donc une seconde chance de mettre la main sur un billet olympique, lui qui était arrivé à court du but pour Rio, en 2016.

Autres résultats :

  • Poids mouches (52 kg hommes)
  • Justin Parina (Eq Canada) bat Phillip Matombo (Eq Canada) - Aux points (4-1)
  • Poids coqs (57 kg hommes)
  • Eric Basran (Eq Canada) bat Leo Kamara (ON) - Décision unanime 5-0
  • Poids super-légers (63 kg hommes)
  • Luis Santana (QC) bat Spencer Wilcox (ON) - Décision unanime 5-0
  • Poids mi-moyens (69 kg hommes)
  • Wyatt Sanford (Eq Canada) bat Junior Petanqui (Eq Canada) - Décision unanime 5-0
  • Poids lourds (91 kg hommes)
  • Bryan Colwell (Eq Canada) bat Satwinder Thind (Eq Canada) - aux points 4-1

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Boxe

Sports