•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ferrari et Hamilton se rapprochent un peu plus

Il se penche sur l'aileron arrière.

Lewis Hamilton regarde la Ferrari SF90 à l'arrivée du Grand Prix de Belgique.

Photo : Getty Images / KENZO TRIBOUILLARD

Radio-Canada

Ferrari annonce vouloir des pilotes d'expérience pour la saison 2021. Sebastian Vettel laissera-t-il son volant à Lewis Hamilton?

Le championnat 2021 de F1 verra les équipes mettre en piste des voitures très différentes des monoplaces actuelles.

La nouvelle réglementation technique est destinée à permettre aux voitures de se suivre de plus près afin que les pilotes se battent en piste.

Le directeur sportif de l'équipe italienne, Mattia Binotto, a alimenté les rumeurs vendredi à la dernière rencontre de presse de l'année. Rencontre à laquelle participait le président-directeur général de Ferrari, Louis Camilleri.

« Pour 2021, il sera important d'avoir des pilotes d'expérience, car les voitures seront toutes nouvelles », dit Binotto.

Mattia Binotto au muret du circuit de Barcelone pendant les essais d'hiver

Mattia Binotto au muret du circuit de Barcelone pendant les essais d'hiver

Photo : Getty Images / Charles Coates

Le PDG faisait référence à l'arrivée possible en F1 de Mick Schumacher, le fils de Michael Schumacher.

Ferrari ne compte pas engager Mick à sa première saison en F1, l'écurie italienne n'ayant pas l'habitude d'embaucher des pilotes recrues. L'Italien Arturo Merzario est le dernier à avoir eu cet honneur en 1972.

À noter qu'en 1977, Gilles Villeneuve avait participé à un Grand Prix, en Grande-Bretagne en juillet pour McLaren, avant de passer chez Ferrari pour les deux dernières courses de la saison (Canada et Japon).

Le contrat de Sebastian Vettel vient à échéance à la fin de 2020, et tout indique qu'il ne sera pas renouvelé.

À son arrivée à Maranello, l'Allemand avait dit : « Une année pour apprendre, une année pour gagner. »

Sebastian Vettel perplexe après un abandon en bord de pisteAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sebastian Vettel perplexe après un abandon en bord de piste

Photo : Getty Images / DOUGLAS MAGNO

Il n'a toujours pas réussi à remporter son cinquième titre. Des erreurs récurrentes dans les deux dernières saisons lui ont fait perdre son statut de pilote no 1 au profit de Charles Leclerc, dont la première campagne en rouge a été éclatante.

En 2020, Ferrari donnerait à Vettel jusqu'au début de la saison européenne, début mai aux Pays-Bas, pour montrer qu'il mérite une prolongation de contrat.

Comme le contrat de Lewis Hamilton se termine aussi à la fin de 2020, il pourrait bien, s'il remporte son septième titre, tenter de passer à l'histoire avec la Scuderia.

Personne n'a remporté huit fois le titre mondial de F1. Michael Schumacher est seul en tête avec sept couronnes.

Verstappen hors course

Le Néerlandais Max Verstappen n'est plus dans les plans de Ferrari.

Les propos accusateurs du pilote de l'équipe Red Bull lors du Grand Prix des États-Unis à Austin ont fâché la direction de l'écurie italienne.

« Il était dans nos plans, mais il ne l'est plus. Un pilote qui nous accuse de tricher ne peut pas piloter pour nous », indique Camilleri.

« Généralement, ces déclarations ne vous mènent pas loin. Max a 22 ans, comment lui accorder de la crédibilité », précise le dirigeant italien, frondeur.

Les pilotes Charles Leclerc (Ferrari) et Max Verstappen (Red Bull) discutent.

Les pilotes Charles Leclerc (Ferrari) et Max Verstappen (Red Bull) discutent.

Photo : Getty Images / JOE KLAMAR

« Ces propos étaient destinés à mettre de la pression sur Mattia [Binotto], car les inspecteurs de la FIA se sont mis à rôder dans notre garage », poursuit le PDG de Ferrari.

« Ces propos nous ont causé beaucoup de problèmes, et je peux comprendre sa frustration face à notre silence. Lui répondre n'aurait rien donné, et nous ne voulions pas tomber aussi bas », conclut Camilleri.

Rappelons que des journalistes ont été témoins d'une conversation très tendue entre Mattia Binotto et Christian Horner, patron de l'équipe Red Bull, après le Grand Prix des États-Unis dans le paddock du circuit d'Austin.

Le patron de l'équipe Red Bull Christian Horner (à gauche) et Mattia Binotto, directeur sportif de Ferrari, discutent.

Le patron de l'équipe Red Bull Christian Horner (à gauche) et Mattia Binotto, directeur sportif de Ferrari

Photo : Getty Images / Charles Coates

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Course automobile

Sports