•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paul Byron de retour à l'entraînement du Canadien, Ryan Poehling rappelé

Paul Byron

Paul Byron

Photo : Getty Images / Jana Chytilova/Freestyle Photo

Radio-Canada

Absent du jeu depuis le 15 novembre en raison d’une blessure à un genou qui a nécessité une opération, l’attaquant Paul Byron était de retour sur la glace avec ses coéquipiers, vendredi matin, à Brossard.

Byron a patiné au sein du quatrième trio, dans la chaise qu'occupait Ryan Poehling à son dernier match avec le Tricolore, en compagnie de Nate Thompson et de Riley Barber.

Claude Julien a cependant indiqué en point de presse que le petit Franco-Ontarien n'avait pas encore reçu le feu vert des médecins pour revenir au jeu samedi contre les Red Wings de Détroit.

Poehling a d'ailleurs été rappelé du Rocket de Laval en fin d'après-midi, une journée après avoir effectué le chemin inverse.

La situation pourrait cependant changer pour Byron, qui était des plus sérieux, comme toujours, à l'entraînement.

« Quand c'est le temps de s’entraîner, il est intense et sérieux, explique l'entraîneur-chef. Il ne sourit pas facilement, mais ce n'est pas parce qu'il n'est pas heureux. C'est juste qu'il vient ici pour travailler. »

C'est super de le voir sur la glace parce qu'on sait à quel point il a fait des efforts pour être de retour. C’est un gars qui prend tout à coeur, tout le temps. Même quand on a des petits débats qui ne sont pas importants, ils sont très importants pour Paul.

Brendan Gallagher, attaquant du Canadien de Montréal

Rappelons que Byron est tombé au combat dans une victoire sur les Capitals à Washington, le même soir où Jonathan Drouin a subi une blessure à un poignet qui l’a aussi envoyé sous le bistouri.

À la suite de la perte de ces deux joueurs, le Tricolore a traversé une période sombre avec huit revers de suite (0-5-3). Depuis, la troupe de Claude Julien a remporté quatre de ses cinq derniers matchs.

Byron n'a disputé que 19 rencontres cette saison et a amassé un but et trois passes.

« C'est l'un des gars les plus rapides de la ligue et il peut nous aider dans toutes les facettes du jeu, ajoute Nate Thompson, son compagnon de trio du jour. Il peut jouer en supériorité ou en infériorité numérique et excelle partout sur la patinoire. »

L’attaquant Jesperi Kotkaniemi (commotion cérébrale) et le défenseur Victor Mete (cheville) ont patiné avant le reste du groupe.

Primeau reconnaissant envers Price

Cayden Primeau n’avait pas perdu le sourire deux jours après sa première victoire dans la Ligue nationale. La recrue a passé quelques minutes à travailler son maniement de rondelle avec l’entraîneur des gardiens Stéphane Waite. 

Tous les aspects du jeu sont importants au plus haut niveau, et le jeune Américain reconnaît que celui-ci n’est pas sa force. 

J’ai déjà travaillé cet aspect de mon jeu cette année, mais je sais que je dois encore m’améliorer et j’aime avoir l’occasion de faire ce genre d’exercice. Je m’inspire beaucoup de Carey qui est pratiquement un troisième défenseur puisqu'il manie si bien la rondelle. Ça prend beaucoup de confiance pour faire ce qu’il fait.

Cayden Primeau, gardien du Canadien de Montréal

Primeau s’inspire de ce nouveau grand frère qui l’a pris sous son aile depuis son rappel. Price lui a dit de rester lui-même et surtout de continuer à travailler fort. 

« Je pense que tous les joueurs aident Primeau, précise Claude Julien. On connaît la pression sur les épaules des gardiens parce que la moindre erreur peut nous coûter un but, mais les joueurs font tout pour qu’il soit confortable. Il est chanceux de pouvoir travailler avec Price, car il reçoit de bons conseils. »

Cayden Primeau présente la rondelle de sa première victoire dans la LNH.

Cayden Primeau a décroché mercredi sa première victoire dans la LNH à son deuxième départ.

Photo : Canadien de Montréal

Et mercredi soir, le vétéran gardien a fait un geste lourd de signification pour son dauphin. 

Il est allé récupérer la rondelle de la première victoire de Primeau des mains de l’attaquant Brady Tkachuk, qui se dirigeait vers la sortie de la glace. Le joueur des Sénateurs d'Ottawa se fait un malin plaisir de déranger l’adversaire, même une fois le match terminé.

Primeau, qui connaît bien Tkachuk, n’en voulait pas à son compatriote. 

« Il m’a écrit un message pour me donner sa version des faits, comme quoi il voulait offrir la rondelle à un enfant dans les gradins, confie Primeau, sourire en coin. Ça fait partie de son jeu et je respecte ça. Je vais le croire cette fois, mais il ne faut jamais être surpris avec Brady. »

Au-delà de la provocation de Tkachuk, Primeau a surtout retenu la réaction de Price. 

« Ça veut dire tellement pour moi, indique Primeau. Je ne pense pas qu’il réalise à quel point c’était important pour moi qu’il récupère la rondelle de ma première victoire. C’est un souvenir que je vais garder pour toujours. »

La formation montréalaise à l'entraînement

Les trios :

  • Tatar-Danault-Gallagher
  • Lehkonen-Domi-Armia
  • Cousins-Suzuki-Weal
  • Byron-Thompson-Barber

Les défenseurs :

  • Chiarot-Weber
  • Kulak-Petry
  • Leskinen-Fleury
  • Reilly-Folin (extras)

Les gardiens :

  • Price
  • Primeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports