•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Équipe Canada junior : Alexis Lafrenière ne s'en fait pas avec sa cheville endolorie

Il soulève la coupe Hlinka-Gretzky.

Alexis Lafrenière

Photo : The Canadian Press / CODIE MCLACHLAN

La Presse canadienne

La place d’Alexis Lafrenière est d’ores et déjà acquise avec l’équipe canadienne qui participera au Championnat du monde de hockey junior. Incommodé par une blessure à une cheville, l'attaquant de l'Océanic de Rimouski n’avait donc aucune raison de sauter sur la patinoire au camp qui se terminait jeudi, à Oakville, en Ontario.

« Ça s’est amélioré au cours des derniers jours », a raconté Lafrenière lors de sa première présence devant les médias jeudi.

Nous en avons parlé avec les médecins et l’équipe. Ils ne veulent pas que je pousse trop. J’ai très hâte de recommencer à jouer.

Alexis Lafrenière, attaquant de l'Océanic de Rimouski

L’attaquant vedette est le meilleur pointeur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) avec une production de 70 points en seulement 32 matchs, dont 6 buts et 6 passes en 5 matchs au mois de décembre, et en dépit de son inconfort à la cheville.

Le présumé premier choix au prochain repêchage de la LNH n’a participé à aucun entraînement ni à aucun des deux matchs préparatoires face à une équipe d’étoiles universitaire cette semaine, mais il aurait été en mesure de le faire s'il y avait eu un enjeu.

Le mondial junior a lieu en République tchèque, du 26 décembre au 5 janvier, et le Canada affrontera les États-Unis dans son premier match le lendemain de Noël.

« Je veux jouer, mais un peu de repos ne fera pas de mal, a ajouté Lafrenière. Quand je joue, je ne ressens pas tant de douleur, peut-être davantage après. C’est correct quand je joue. »

Le natif de Saint-Eustache avait réussi à se tailler une place en tant que 13e attaquant, l’an dernier, à l’âge de 17 ans. Il avait ensuite réussi à monter dans la hiérarchie avant que le Canada soit éliminé par la Finlande en quarts de finale. Les Finlandais allaient remporter le tournoi trois jours plus tard.

« La défaite a été difficile, a confié Lafrenière, l’un des quatre joueurs qui étaient de la formation l’an dernier. Nous allons utiliser cette expérience cette année. Je peux utiliser ça pour m’aider cette année et essayer de jouer un plus grand rôle. »

Le recruteur en chef de l’équipe canadienne Brad McEwen racontait plus tôt cette semaine qu’il avait vu Lafrenière franchir une étape supplémentaire dans son développement. Le jeune joueur de centre a terminé ex aequo au 2e rang des meilleurs pointeurs de la LHJMQ l’an dernier avec 105 points en 61 matchs.

Il a seulement plus de confiance en lui-même, a dit McEwen.

Je l’ai vu jouer à quelques reprises et il a de l’autorité avec la rondelle. C’est un joueur tellement confiant. Il veut faire le gros jeu.

Brad McEwen, recruteur en chef d'Équipe Canada junior

« Je pense qu’il y a eu beaucoup d’évolution en cours de route », a ajouté McEwen.

Alexis Lafrenière espère que ses réflexions sur l’expérience de l’année dernière pourront aider ses plus jeunes coéquipiers.

« Travaillez le plus fort que vous pouvez », clamerait-il à titre de conseil aux petits nouveaux.

Il faut en profiter. C’est un tournoi très court. Ça passe très vite.

Alexis Lafrenière

« Aucune soirée de congé. Vous devez jouer chaque match comme si c’était votre dernier », a-t-il conclu.

Le Canada s’envolera vers Vienne, en Autriche, en vue de ses matchs préparatoires face à la Suisse et à la Finlande, les 19 et 23 décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports