•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Akim Aliu raconte un incident de « blackface » vécu dans les rangs mineurs

Il patine avant un match.

Akim Aliu a joué sept matchs dans la LNH avec les Flames de Calgary.

Photo : Getty Images / Derek Leung

Radio-Canada

Le hockeyeur Akim Aliu, qui avait accusé le désormais ex-entraîneur des Flames Bill Peters d’avoir formulé des insultes racistes à son endroit, a levé le voile sur une autre situation regrettable survenue en 2011.

Aliu a raconté au Wall Street Journal qu’un gérant de l’équipement de son équipe de l’époque, les Eagles du Colorado – qui jouaient alors dans la Ligue de la côte est –, a choisi d’arborer un « blackface » lors d’une fête d’Halloween à laquelle le joueur était convié.

Arrivé après le début de la fête à la demande des organisateurs, Aliu a alors remarqué que cet employé, Tony Deynzer, avait maquillé son visage en noir, avait enfilé une perruque de cheveux crépus noirs et portait un chandail de l’équipe avec, à l’arrière, le numéro d’Aliu et son surnom « Dreamer ».

Les participants à la fête ont rassemblé Aliu et Deynzer pour une photo.

« Tous les gars se sont mis à rire, s’est rappelé Aliu. Tout ce que je peux faire, c’est raconter mon histoire. »

Les Eagles ont publié un communiqué d’excuses à Aliu mercredi.

« Notre organisation est profondément attristée d’apprendre que cet incident a eu lieu, peut-on y lire. Nous n’étions pas au courant, mais cela n’enlève rien au fait qu’un autre être humain a été blessé […] Notre organisation familiale vous demande sincèrement pardon et vous présente ses excuses. Nous sommes sincèrement désolés, et nous voulons vous assurer que ce comportement n’est pas acceptable dans notre organisation et ne le sera jamais. »

Selon plusieurs sources, Deynzer demeure à l’emploi de l’organisation maintenant membre de la Ligue américaine, mais l’Avalanche du Colorado, club auquel les Eagles sont associés, lui a imposé un congé sans solde.

(D'après un texte de CBC Sports)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports