•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Atlético Madrid et l'Atalanta Bergame complètent le tableau en Ligue des champions

Il forme la lettre T avec ses index.

Joao Felix

Photo : Getty Images / Gabriel Bouys

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un habitué et une surprise. L'Atlético Madrid et l'Atalanta Bergame, vainqueurs respectifs du Lokomotiv de Moscou (2-0) et du Shakhtar Donetsk (3-0), ont décroché mercredi les deux derniers billets disponibles en vue des huitièmes de finale de la Ligue des champions.

Il s'agit d'un soulagement pour l'équipe espagnole, à la peine en attaque depuis le départ d'Antoine Griezmann à Barcelone.

L'Atlético sera présent dans la phase à élimination directe et il doit cette qualification tardive à son diamant Joao Félix, arrivé à l'intersaison pour succéder au Français. Il a fait bouger les mailles du filet sur un tir de pénalité et Felipe a inscrit l'autre but.

On a essayé de bien attaquer, Joao a fait un match très important et a marqué. Il peut encore apporter un tas de choses à l'équipe. On a besoin qu'il se connecte encore mieux avec les autres attaquants, il peut le faire encore plus pour que l'on concrétise plus d'actions.

Une citation de :Diego Simeone, entraîneur de l'Atlético Madrid

L'autre formation madrilène, le Real, a enregistré un triomphe de 3-1 contre le FC Bruges.

Triomphe historique

L'Atalanta Bergame a pour sa part signé une page d'histoire en avançant en huitièmes de finale pour une première fois grâce à des buts de Timothy Castagne, Mario Pasalic et Robin Gosens durant la seconde mi-temps.

« Je suis incapable de trouver les mots pour décrire ce sentiment incroyable et unique, déclare le capitaine Alejandro Gomez. Ça va rester à jamais dans l'histoire du club et dans l'histoire du soccer. »

Il glisse sur ses genoux.

Robin Gosens

Photo : Getty Images / Sergei Supinsky

Ce succès a permis au club italien, qui ne comptait pourtant qu'un point après quatre matchs, de décrocher la 2e place du groupe C dominé par Manchester City, tombeur du Dinamo Zagreb 4-1.

Par ailleurs, le Bayern de Munich a terminé la phase de groupe en tant que seule équipe invaincue après une victoire de 3-1 contre Tottenham.

Neymar a pour sa part touché la cible et s'est fait complice de trois autres buts pour aider le Paris Saint-Germain à l'emporter 5-0 sur Galatasaray.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !