•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien perce la muraille Jarry et l'emporte à Pittsburgh

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Joel Armia

Joel Armia (no 40)

Photo : La Presse canadienne / Gene J. Puskar

Radio-Canada

Lentement, mais sûrement, le Canadien se ressaisit après un long passage à vide. Montréal a signé mardi à Pittsburgh un triomphe de 4-1 contre les Penguins, un troisième en quatre matchs.

Les Penguins ont du coup baissé pavillon en temps réglementaire à domicile pour une première fois en plus de sept semaines, soit depuis le 19 octobre.

Le Tricolore a fait tomber la muraille que représentait Tristan Jarry, qui a prolongé à 177 min 15 s sa séquence heureuse sans permettre le moindre but, avant d'en accorder trois en moins de huit minutes en deuxième période.

Le gardien des Penguins a d'ailleurs établi un record de l'organisation pennsylvanienne à ce chapitre, reléguant la précédente marque (173:04), appartenant à Tomas Vokoun, aux oubliettes. Il a réussi 22 arrêts sur 25 tirs.

« Ils nous ont mis beaucoup de pression, déclare Jarry. Ils sont difficiles à affronter, ils envoient des rondelles au filet, ils tirent de partout [...] Nous devions être prêts en tout temps et nous assurer de gérer la pression. »

Ça démontre du caractère du côté de l'équipe. On était un petit peu rouillés en première période, on ne gérait pas la rondelle extrêmement bien et les passes ne se rendaient pas d'une palette à l'autre. On s'est ressaisis en deuxième, on a gardé le focus sur ce qu'on devait faire et une bonne période nous a donné justement l'avance dont on avait besoin. En troisième, on a joué plus ou moins intelligemment, on a essayé de minimiser leurs occasions de marquer, et c'est ce qui nous a donné la victoire.

Claude Julien, entraîneur-chef du Canadien de Montréal

En quête d'un troisième blanchissage d'affilée, Jarry a perdu son aura d'invincibilité à mi-chemin du deuxième vingt lorsque Tomas Tatar a marqué en avantage numérique pour égaliser le score à 1-1. Le remplaçant de Matt Murray a tôt fait d'accorder un deuxième, puis un troisième but.

Moins de quatre minutes après avoir vu Tatar briser la glace, Joel Armia a placé les siens aux commandes et Shea Weber a doublé l'avance dans les dernières secondes de l'engagement.

Le capitaine du CH a surpris Jarry en le battant de vitesse après avoir fait le tour de son filet. Les Penguins ne se sont jamais remis du but de Weber. Brendan Gallagher a complété le pointage dans une cage abandonnée.

« Il a montré une bonne vitesse, une bonne mobilité sur ce jeu-là, surtout son revers », mentionne Julien au sujet de la pièce de jeu réalisée par Weber.

Chacun des quatre buteurs du Tricolore, dans l'ordre Tatar, Armia, Weber et Gallagher, a également été l'auteur d'une mention d'assistance.

Carey Price, Teddy Blueger et Matthew Peca

Carey Price (no 31), Teddy Blueger (no 53) et Matthew Peca (no 63)

Photo : La Presse canadienne / Gene J. Puskar

Testé davantage que son vis-à-vis, Carey Price a fait face à 34 lancers. Celui de Jake Guentzel l'a déjoué tôt durant la période initiale à la suite d'une passe parfaite de Bryan Rust. Evgeni Malkin a aussi été complice sur ce but.

« On voit qu'ils se retrouvent bien sur la patinoire, mais on a fait du bon travail contre eux, même en n'ayant pas le dernier changement. J'ai eu quelques occasions avec notre quatrième trio, et il s'est bien débrouillé », analyse Julien.

Dans la victoire, le Canadien a toutefois perdu les services de Matthew Peca, qui a semblé se blesser à une jambe au dernier tiers. Au moment de rencontrer les médias, Julien n'était pas en mesure de donner de plus amples informations à ce propos.

La formation montréalaise a maintenant remporté trois de ses cinq affrontements en décembre, après avoir perdu les sept derniers en novembre. La série de défaites s'est étirée à huit matchs.

Le Tricolore reviendra rapidement à Montréal puisqu'il renouera avec l'action dès mercredi contre les Sénateurs d'Ottawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !