•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles mesures pour encadrer les entraîneurs dans la LNH

Il a l'air songeur.

Gary Bettman

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Radio-Canada

Dans la foulée de l’affaire Bill Peters, le commissaire de la LNH Gary Bettman a annoncé lundi soir une formation obligatoire pour les entraîneurs, et une ligne téléphonique pour les dénonciateurs.

« Le monde est en train de changer et pour le mieux. Cette évolution devrait être accélérée, au bénéfice de tous ceux qui sont associés à notre sport, a dit Bettman dans une conférence de presse en marge de la réunion des gouverneurs de la LNH.

« Notre message est sans équivoque. Nous n’accepterons pas de comportement abusif. »

Les entraîneurs-chefs, entraîneurs adjoints, directeurs généraux et leurs adjoints suivront une formation annuelle obligatoire sur l’inclusion et la diversité.

Le programme sera conçu à l’externe, de concert avec l’Association des joueurs de la LNH.

Par ailleurs, Bettman a annoncé la mise sur pied d’une ligne téléphonique où les lanceurs d’alerte, anonymes ou non, pourront signaler tout comportement inapproprié à l’intérieur d’une équipe.

Le commissaire a aussi fait le point sur la situation de Peters.

« Nous n’aimons pas les surprises. La situation de Bill Peters en était une. À partir de maintenant, les équipes sont prévenues : si un incident inapproprié, illégal ou autrement répréhensible a lieu, [le commissaire adjoint] Bill Daly ou moi-même devons être avisés, sans quoi les clubs peuvent s’attendre à être punis. »

Bettman a d’ailleurs qualifié la réaction des Flames de Calgary « d’adéquate ».

Le dossier de Marc Crawford, entraîneur adjoint avec les Blackhawks de Chicago, n’est pas encore réglé. Daly a indiqué que les Blackhawks et des avocats de l’externe enquêtent encore. La LNH ne participe pas à ce dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !