•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La W Series prend du galon en 2020, avec un nouveau commanditaire et de nouveaux pays

Elle est debout près de sa voiture.

La championne en titre Jamie Chadwick

Photo : W Series

Radio-Canada

Le championnat W Series, réservé aux femmes pilotes, s'offre un premier commanditaire principal et ira en 2020 en Russie et en Suède.

Le championnat W Series a annoncé dimanche avoir signé un contrat de commandite de plusieurs années avec l'entreprise ROKiT. C'est le premier commanditaire officiel de la série lancée en octobre 2018, en dehors des fournisseurs associés.

L'entreprise spécialisée dans la téléphonie investit massivement dans le sport, et particulièrement dans la course automobile.

ROKiT est déjà en F1 avec l'équipe Williams et en formule E avec l'équipe Venturi, en plus d'être sur les maillots de l'équipe de basketball des Rockets de Houston dans la NBA.

Dans le cadre de l'accord, ROKiT apparaîtra sur les 20 voitures et sur les combinaisons des pilotes.

« Nous sommes impressionnés par les progrès réalisés et le succès obtenu par la W Series depuis qu'elle est apparue dans le monde des sports mécaniques. Et nous voulons vraiment jouer un rôle important au développement de cette série jeune et ambitieuse, qui fait des vagues, au cours des prochaines années », a expliqué Jonathan Kendrick, président de ROKiT.

Rappelons que la Britannique Jamie Chadwick défendra son titre en 2020, dans une saison composée de six week-ends de course.

La livrée finale des voitures sera présentée à la veille de la première épreuve, qui aura lieu à Saint-Pétersbourg en Russie le 29 mai. Toujours en soutien aux épreuves du championnat DTM, dont fait partie le Québécois Bruno Spengler.

La deuxième étape du championnat sera disputée deux semaines plus tard au circuit d'Anderstorp en Suède, qui a déjà accueilli la F1.

Pour la W Series, c'est un troisième pas vers la reconnaissance de la percée des femmes pilotes dans la sport automobile.

Alice Powell décolle après un contact avec Jamie Chadwick lors de la course W Series de Misano.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Alice Powell décolle après un contact avec Jamie Chadwick lors de la course W Series de Misano.

Photo : W Series

Le premier pas vers la reconnaissance avait été la création du championnat en 2019. Le deuxième pas a été fait quand la FIA a accepté d'accorder en 2020 des points pour la superlicence aux pilotes (le passeport obligatoire à obtenir pour faire de la F1).

L'obtention de points pour la superlicence vient cependant avec une condition de la FIA. La championne de la saison 2020 ne pourra pas défendre son titre en 2021. C'est une règle qui s'applique à tous les championnats de course automobile.

Comme la saison inaugurale en 2019 n'offrait pas de points pour la superlicence, Jamie Chadwick est autorisée à défendre son titre en 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Course automobile

Sports