•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le poids lourd Anthony Joshua récupère ses ceintures

Deux boxeurs s'affrontent.

Anthony Joshua face à Andy Ruiz fils

Photo : Getty Images / Richard Heathcote

Jean-François Chabot

Le Britannique Anthony Joshua a remis la main sur les titres des poids lourds de la WBA, de la WBO, de l'IBF et de l'IBO, samedi, face à l'Américain de descendance mexicaine Andy Ruiz fils, à Riyad, en Arabie saoudite.

Joshua (23-1, 21 K.-O.) s'est imposé par décision unanime (118-110, 118-110, 119-109) devant Ruiz (33-2, 22 K.-O.), remportant le combat revanche baptisé The Clash on the Dunes [le choc sur les dunes, NDLR].

Du coup, Joshua, 30 ans, a vengé l'échec subi six mois plus tôt au Madison Square Garden de New York. Pour sa soirée de travail, il a empoché 66 millions de livres (115 M$ CA), tandis que le champion déchu va rentrer au Mexique plus riche de 10 millions de livres (17,4 M$ CA).

Le champion olympique des Jeux de Londres en 2012 a dominé le combat de bout en bout. Dès le premier round, il a solidement atteint son rival et l'a coupé au-dessus de l’œil gauche.

Avec 11 livres en moins qu'en juin dernier, Joshua a mené une bataille bien orchestrée qui n'a laissé aucun répit à Ruiz, plus lourd de 16 livres qu'au soir de son couronnement inattendu. Ce surplus de poids allait lui coûter cher.

Même s'il a été coupé à son tour à la deuxième reprise, Joshua a bien campé le rôle de l'agresseur et a méthodiquement dominé chacun des rounds.

Faisant preuve d'une bravoure et d'une endurance surprenante, Ruiz a tenté d'y aller le tout pour le tout aux 8e et 9e, mais le Britannique s'est contenté de laisser passer la tempête.

Joshua était devenu champion mondial une première fois en vainquant son compatriote Dillian Whyte par mise hors de combat technique en décembre 2015.

Seule la ceinture du WBC que détient l'Américain Deontay Wilder (42-0-1, 41 K.-O.) lui échappe encore. Cet ultime duel d'unification constitue déjà l'une des confrontations les plus attendues des récentes années dans l'univers de la boxe.

Ils se donnent des coups.

Dillian Whyte (à droite) et Mariusz Wach

Photo : Getty Images / Richard Heathcote

Le retour de Dillian Whyte

Plus tôt, dans un autre duel de poids lourds, ce même Dillian Whyte (27-1, 18 K.-O.) a gagné par une décision unanime des juges (98-93, 97-93, 97-93) sur le Polonais Mariusz Wach (35-6, 19 K.-O.).

Whyte livrait un premier combat depuis sa victoire controversée contre le Montréalais Oscar Rivas (26-1, 18 K.-O. ) en juillet dernier. Cette victoire avait été entachée par un test antidopage positif.

Vendredi, l'Agence antidopage britannique (UKAD) a blanchi Whyte en indiquant qu'elle avait accepté les explications fournies par ce dernier concernant les traces des deux stéroïdes anabolisants trouvées dans l'échantillon fourni, le 17 janvier 2019, 24 heures avant son combat contre Rivas.

Le gala de boxe a été présenté au stade Diriyah, un amphithéâtre en plein air de 15 000 places aménagé en l'espace d'à peine 8 semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Boxe

Sports