•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ennuis des Kings sur la route se poursuivent à Edmonton

Les joueurs célèbrent un but pendant qu'un adversaire s'éloigne d'eux.

Les Oilers ont marqué deux fois en avantage numérique en première période.

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Radio-Canada

Sèchement battus à domicile mercredi, les Oilers d’Edmonton ont profité de la visite de la pire équipe de la LNH sur les patinoires adverses, les Kings de Los Angeles, pour se relancer quelque peu avec une courte victoire de 2-1 vendredi.

Les Oilers (18-10-3), qui n’avaient gagné qu’un de leurs quatre précédents matchs, ont pu compter sur la production offensive de Leon Draisaitl et d'Alex Chiasson, mais il doivent surtout remercier le gardien Mikko Koskinen, qui a réalisé 35 arrêts pour garder son équipe dans la rencontre.

Les Kings (11-17-2) n’ont toujours récolté que deux victoires à l’étranger cette saison, le pire rendement du circuit Bettman. Ils n’ont répliqué qu’en troisième période par l’intermédiaire de Michael Amadio. Le portier Jonathan Quick a stoppé 18 rondelles à peine.

Les Oilers ont profité de leurs deux premiers avantages numériques pour prendre une avance de 2-0. Leon Draisaitl a d’abord marqué d’un tir précis au milieu du premier vingt, puis Alex Chiasson a redirigé une passe de Connor McDavid derrière Quick.

Amadio a réduit l’écart en se montrant tenace devant Koskinen, qui ne parvenait pas à immobiliser la rondelle. Son deuxième coup de bâton a finalement poussé le disque sous le gardien et dans le filet.

Très menaçants après l’arrivée d’un sixième patineur en fin de rencontre, les Kings n’ont toutefois pas trouvé la faille.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports