•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une 57e victoire en 100 départs pour Mikaël Kingsbury

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Mikael Kingsbury

Mikaël Kingsbury

Photo : Getty Images / Matt Roberts

Radio-Canada

Nouvelle saison, nouvelle victoire. Mikaël Kingsbury a remporté sa 57e victoire sur le circuit de la Coupe du monde samedi, à Ruka, en Finlande.

Le Québécois, qui participait à la 100e épreuve de sa carrière, a reçu les grands honneurs avec une note finale de 90,80 points. Il a devancé le Japonais Ikuma Horishima (87,39) et le Suédois Walter Wallberg (86,83).

C'était mon 100e départ, et ça a toujours été un endroit très spécial pour moi. J'y ai obtenu mon premier podium, et les gens ici ont toujours été super accueillants avec moi. J'aimerais remercier tous ceux qui se sont déplacés pour l'occasion, tous les anciens bosseurs finlandais, parce qu'ils m'ont toujours inspiré.

Mikaël Kingsbury

« Les conditions étaient assez rapides aujourd'hui, c'était difficile d'arriver stable dans les sauts parce que les gars poussent vraiment fort. Tout le monde arrive vraiment prêt à la première Coupe du monde à Ruka, ça fait des superfinales électrisantes. Je suis content d'avoir commencé la saison du bon pied, d'avoir imposé le rythme et de m'en aller en Chine la tête haute », ajoute-t-il.

Le bosseur de Deux-Montagnes avait été devancé par Wallberg lors du tour précédent, mais cela n'avait pas paru l'inquiéter outre mesure. Après avoir appris qu'il terminait au 2e rang, Kingsbury, débordant de confiance, a simplement déclaré à la caméra : « Watch out, Walter! »

Et ce qui devait arriver arriva.

Kingsbury a ainsi signé sa neuvième victoire sur les pentes finlandaises et obtenu le 82e podium de sa carrière en Coupe du monde.

D'élève à rival

Le roi des bosses s'attend à ce que « Walter [Wallberg] soit solide toute l'année » et le chauffe durant les prochaines compétitions. Et il parle en connaissance de cause du jeune skieur de 19 ans.

« C'est un gars que j'ai déjà coaché dans le passé. Il connaît quelques-uns de mes trucs et les applique très bien sur la montagne. »

Kingsbury s'est rendu en Suède à quelques occasions dans les dernières années afin de partager son savoir avec la relève. Il a rapidement remarqué « un petit gars qui se nomme Walter Wallberg, qui était meilleur que tout le monde ».

« On savait tous que c'était le futur, poursuit Kingsbury. Et maintenant, il fait des courses avec moi. C'est vraiment spécial d'avoir l'occasion de skier avec lui. »

Outre Kingsbury, Kerrian Chunlaud, de Sainte-Foy, s'est aussi faufilé en superfinale. Il a cependant commis une erreur à l'approche du deuxième saut qui l'a empêché de prendre son envol.

Le Québécois d'origine française a conclu la compétition au 6e échelon avec 55,46 points. Laurent Dumais, de Québec, s'est quant à lui contenté de la 15e place.

Les gagnants du jour se tiennent sur le podium devant les photographes.

Mikaël Kingsbury et Perrine Laffont ont remporté la toute première Coupe du monde de la saison.

Photo : Reuters / Lehtikuva Lehtikuva

Justine Dufour-Lapointe chute en superfinale

Du côté féminin, Justine Dufour-Lapointe a fini en 6e et dernière place de la superfinale.

La Montréalaise, double médaillée olympique, a raté l'atterrissage de son premier saut, l'éjectant du même coup du podium. Elle s'est cependant bien reprise lors de son deuxième, un « truck driver », qui lui a permis d'amasser 46,98 points.

Pendant qu'elle attendait la décision des juges dans l'aire d'arrivée, Dufour-Lapointe s'est faite rassurante quant à son état de santé : « Ça va bien, maman! »

Sa sœur aînée Chloé a abouti pour sa part au 13e échelon.

La compétition a été remportée par la Française Perrine Laffont avec un pointage de 82,72 points. La Japonaise Anri Kawamura a suivi en 2e place avec 81,26 points, devant l'Australienne Britteny Cox (78,29).

Les bosseurs se déplaceront maintenant vers Thaiwoo, en Chine, pour la deuxième escale de la saison. Celle-ci se déroulera les 14 et 15 décembre, avant la pause du temps des Fêtes.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !