•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de souci cette fois à la pesée pour David Lemieux

Il montre ses muscles.

David Lemieux fait le poids avant son combat contre l'Ukrainien Maksym Bursak.

Photo : Radio-Canada / Maxime

La Presse canadienne

David Lemieux a tenu promesse : la pesée n'a pas été une aventure à son arrivée chez les 168 livres (moins de 76,2 kg).

Pour son premier combat chez les super-moyens face à l'Ukrainien Maksym Bursak, Lemieux a facilement respecté la limite avec un poids de 166,8 livres vendredi midi, à l'Astral, à Montréal.

Son adversaire a quant à lui fait osciller le pèse-personne à 167,8 livres. Le combat constitue la finale d'un gala de 10 duels présenté au Centre Bell, samedi soir, par Eye of the Tiger Management.

L'expérience a été bien différente qu'à ses dernières prestations à 160 livres, où le processus de perte de poids s'est souvent avérée une aventure cauchemardesque pour l'ex-champion du monde.

En décembre dernier, son combat prévu contre Tureano Johnson, au Madison Square Garden, a été annulé lorsque Lemieux (40-4, 34 K.-O.) a été hospitalisé en raison de problèmes de santé liés à son processus de perte de poids. C'était la troisième fois de sa carrière que cela lui arrivait, ce qui avait amené son promoteur, Camille Estephan, à jurer qu'il ne se rebattrait plus chez les moyens.

Pour ce duel face à Bursak (35-5-2, 16 K.-O.), la préoccupation de la perte de poids n'a pas occupé une part aussi importante du camp du Lavallois, qui aura 31 ans le 22 décembre. Il s'est présenté détendu à cette pesée officielle, ayant l'air en pleine santé au lieu d'avoir les traits tirés et d'être à cran.

Son entraîneur, Marc Ramsay, a même noté que mentalement, il avait passé une meilleure fin de camp d'entraînement. Lemieux s'est même adressé aux journalistes sur place, ce qu'il ne faisait pas par le passé.

« Demain, je vais montrer aux fans que Lemieux n’est pas juste de retour. Il est prêt en titi et il est prêt pour un gros nom [...] La rage est en moi, je ne vais pas le montrer dans le face-à-face, je vais le montrer dans le ring », a-t-il déclaré.

Pour cette première soirée de boxe au Centre Bell en plus de deux ans et demi, Eye of the Tiger Management a préparé une affiche avec trois de ses principales vedettes en action et quatre ceintures en jeu.

En plus de Lemieux, Arslanbek Makhmudov (9-0, 9 K.-O.) tentera de défendre son titre des lourds de la North American Boxing Federation (NABF) face à Samuel Peter (38-8, 31 K.-O.). Juste avant, le Trifluvien Simon Kean (17-1, 16 K.-O.) disputera la ceinture internationale Silver des lourds du WBC au vétéran de 43 ans Siarhei Liakhovich (27-7, 17 K.-O.), inactif au cours des deux dernières années.

Kim Clavel (10-0, 9 K.-O.) affrontera Esmeralda Gaona Sagahon (7-3, 0 K.-O.) pour le championnat des mi-mouches de la NABF, tandis que le jeune boxeur de Québec Lexson Mathieu (7-0, 6 K.-O.) disputera la ceinture NABF junior des super-moyens au Mexicain Rolando Paredes (16-8-2, 11 K.-O.).

Tous ont fait osciller le pèse-personne en deçà de la limite permise dans leur catégorie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Boxe

Sports