•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brent Sopel nuance ses propos sur Marc Crawford

Il maîtrise la rondelle pendant un match.

Brent Sopel a été repêché par les Canucks de Vancouver en 1995.

Photo : Associated Press / Tom Gannam

Radio-Canada

Pendant que les Blackhawks de Chicago enquêtent sur le comportement de Marc Crawford, l’ancien défenseur Brent Sopel a tenu à indiquer qu’il n’avait jamais souhaité se présenter en victime de ses présumés agissements.

En 2018, Sopel avait raconté dans une balado avoir subi des coups de pied et des étranglements de la part de Crawford lorsqu’il était membre des Canucks de Vancouver, au début de sa carrière. Cette histoire s’est mise à circuler de nouveau dans la foulée des allégations envers Crawford.

Dans un communiqué qu’il a publié sur Twitter, jeudi, Sopel a affirmé qu’il n’avait pas « l’intention de formuler quelque allégation que ce soit envers une personne ou une organisation ».

« Je parlais seulement de l’impact que l’entraîneur Crawford avait eu sur moi, a souligné Sopel. Je ne peux pas me prononcer sur l’impact qu’il a eu sur d’autres. J’ai joué des centaines de matchs pour l’entraîneur Crawford. J’ai déjà inscrit 42 points au cours d’une saison. Il a trouvé des façons de me motiver et de faire de moi un meilleur joueur. »

« Je comprends que les méthodes des entraîneurs ont des répercussions différentes selon les personnes, a-t-il poursuivi. Tout comme je préfère que d’autres ne parlent pas en mon nom au sujet de mes expériences de vie, je ne commenterai pas l’impact qu’a eu l’entraîneur Crawford sur d’autres joueurs. Ce n’est pas à moi de raconter ces histoires. »

L’attaquant Sean Avery a révélé dimanche, dans le New York Post, que Crawford lui avait donné un coup de pied après une punition en 2006-2007. Avery a cependant reconnu par la suite que Crawford lui avait donné « l’occasion de devenir un meilleur joueur et un meilleur coéquipier ».

Patrick O’Sullivan a lui aussi affirmé avoir été victime des inconduites de Crawford.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports