•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bobsleigh : Kaillie Humphries, une nouvelle rivale pour une nouvelle saison

Une pilote lève les bras en triomphe à l'arrivée.

Christine de Bruin

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

La double championne olympique Kaillie Humphries fera ses débuts samedi sous les couleurs des États-Unis à la Coupe du monde de bobsleigh de Lake Placid, trois mois après avoir obtenu sa libération de l'équipe canadienne. Son ancienne coéquipière Christine de Bruin entend lui faire une belle lutte.

Humphries a poursuivi la fédération canadienne et soutenait avoir été victime de harcèlement de la part de son entraîneur. Bien qu’elle ait perdu sa cause, elle a tout de même été libérée et a pu se joindre à la délégation américaine.

Christine de Bruin, pilote canadienne et ancienne partenaire olympique de Humphries, ne croit pas que les choses changeront outre mesure.

La Canadienne arbore maintenant les couleurs des États-Unis.

Kaillie Humphries

Photo : @BobsledKaillie/twitter

Nous avons toujours dû rivaliser l’une contre l’autre de toute façon. Nous pilotions différents bobs. Alors, au bout du compte, c’est la même chose. Elle n’est qu’une autre compétitrice.

Christine de Bruin, pilote canadienne

La rivalité s’est déjà installée. Lors d’une compétition de la Coupe nord-américaine il y a deux semaines, de Bruin et sa freineuse Janine McCue ont battu Humphries et sa nouvelle partenaire Lauren Gibbs par 18 centièmes de seconde dans la première des deux courses à Lake Placid. Dans la seconde, Humphries a toutefois riposté avec une victoire par 54 centièmes sur de Bruin et Ribi Bianca.

Ce week-end, c’est Kristen Bujnowski, un visage familier, qui poussera derrière de Bruin. Ce duo avait développé une belle chimie aux mondiaux, à Whistler, l’hiver dernier. Le jour de son 30e anniversaire de Bruin avait remporté le bronze avec Bujnowski après une médaille d’argent au relais mixte.

« Je pense que l’année passée a été son année d’éclosion, dit l’Albertaine au sujet de sa coéquipière de l’Ontario. Kristen est incroyable, j’aime l’avoir avec moi. Nous nous tirons vers le haut toutes les deux et nous nous enlevons mutuellement de la pression. Nous n’avons pas eu la chance de cliquer avant de courir ensemble au cours de la dernière saison. »

Notre but sera de monter sur le podium des courses disputées sur les pistes où nous avons beaucoup d’expérience. Avec l’équipe que nous avons, il faut gagner une médaille. Je le ressens au fond de moi.

Christine de Bruin, pilote canadienne

Un problème mécanique à la piste de Park City a reporté d'une semaine le début de la saison de la Coupe du monde. Les hostilités seront lancées sur la piste du mont Van Hoevernberg, dans l’État de New York, samedi.

Le quatuor de l’année

Le Canada, mené par Justin Kripps, a connu une bonne saison en bob masculin à quatre, si bien que le quatuor unifolié a reçu le titre d’équipage de l’année au pays.

Kripps, Ryan Sommer, Cameron Stones et Ben Coakwell se sont parés de bronze aux derniers Championnats du monde. Avec Stones, Kripps a également gagné l’argent en bob à deux. Il est alors devenu le troisième Canadien de l’histoire à monter sur deux podiums aux mêmes mondiaux.

Il prennent place dans leur bob.

Justin Kripps et Cameron Stones

Photo : Getty Images / Matthias Hangst

« Je veux continuer de bâtir là-dessus, fait valoir l’athlète britanno-colombien. Personnellement, je veux continuer de me battre pour de meilleurs résultats chaque course et je veux tabler sur nos succès d’équipe de l’an passé et prendre part à toutes les Coupes du monde.

« Nous n’y sommes pas parvenus l’année dernière pour des raisons financières. Mais cette année, je veux être de toutes les épreuves, monter au classement et finir parmi les trois premiers. Je crois que c’est possible cette année avec une plus petite équipe. »

Avec une délégation réduite à six hommes, Kripps et ses coéquipiers ont remporté deux courses à quatre et une autre à deux (ils ont aussi récolté une 2e place) à la Coupe nord-américaine de Lake Placid en novembre.

« Ce n’est pas le niveau le plus élevé, mais il y avait plusieurs équipes de la Coupe du monde. Ç’a été une bonne préparation qui nous a permis de nous situer contre certaines équipes américaines et européennes. Je suis dans un nouveau format de bobsleigh, et il semble que c’était très rapide si on se fie aux résultats », explique-t-il.

Au cours de cette première fin de semaine, il n’y aura que des courses en bob à deux. Les courses à quatre seront disputées le week-end suivant, encore à Lake Placid.

Jesse Lumsden, ancien bobeur maintenant analyste à CBC, considère que ce programme favorisera le Canada.

« Le bobsleigh est vraiment un sport basé sur le volume de course et sur l’expérience, alors c’est là que ça aide. C’est pourquoi le fait qu’ils aient été à la Coupe nord-américaine à Lake Placid sera bénéfique », estime-t-il.

Lake Placid est une piste difficile et beaucoup d’Européens ne l’aiment pas. Ils ne vont pas s’y entraîner aussi souvent que nous. J'aime cette piste. Piloter là-bas est fantastique. C’est une autre course où nous pouvons nous distinguer.

Justin Kripps, pilote canadien

Forte compétition

Kripps devra se battre avec les Allemands Francesco Friedrich et Thorsten Margis en bob à deux. Ces deux équipes ont partagé l’or aux Jeux olympiques de Pyeongchang et Friedrich a devancé le Canadien pour s’adjuger le titre mondial en 2019 à Whistler.

Friedrich est également champion olympique en titre en bob à quatre et est classé au premier rang mondial en raison de ses résultats de la saison dernière en Coupe du monde.

Du côté féminin, tous les yeux seront tournés vers Humphries, mais l’Allemande Mariama Jamanka sera à surveiller. Elle a remporté l’or en bob à deux aux Jeux de 2018 et trône au sommet du classement mondial.

(D'après un texte de Marcus Rebelo de CBC Sports)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bobsleigh et skeleton

Sports