•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affaire Bill Peters : Akim Aliu a rencontré Gary Bettman

Il lève le bras droit pour saluer la foule après avoir été nommé parmi les étoiles d'un match.

Akim Aliu

Photo : Getty Images / Mike Ridewood

Radio-Canada

Dans la foulée de l’enquête qui a conduit au congédiement de l’entraîneur Bill Peters, l’ancien joueur des Flames de Calgary Akim Aliu a rencontré le commissaire Gary Bettman, mardi, dans les bureaux de la LNH à New York.

À l’origine des accusations de racisme et de la tempête qui a emporté Peters, Aliu y est allé d’une déclaration à la suite de l’entretien qu’il a eu avec Bettman et son bras droit Bill Daly.

« Je voudrais d’abord remercier tout le monde pour leur soutien, a indiqué Aliu. Ça représente beaucoup pour moi. Cela a été une dure semaine, mais nous avons eu de bonnes discussions avec Gary et Bill. Ils n’auraient pas pu se montrer plus aimables et ouverts au message que nous souhaitons mettre de l’avant. Je crois qu’il y aura bientôt de grands changements. Il était grand temps que ça se fasse, et j’ai hâte de les voir en application. »

La LNH a également publié un communiqué abondant dans le même sens.

« Nous sommes heureux d’avoir rencontré Akim Aliu, avec qui nous avons eu un échange productif et ouvert, a écrit la LNH. La discussion d’aujourd’hui s’inscrit dans une démarche plus large et approfondie entreprise par la ligue. Nous visons l’objectif commun de faire du hockey un sport inclusif à tous les égards. »

La LNH conclut en indiquant qu’elle n’émettrait aucun autre commentaire jusqu’à la sortie de la réunion des gouverneurs prévue pour lundi et mardi prochains.

L’Association des entraîneurs de la LNH a également réagi en fin de journée mardi.

« Nous croyons que la LNH est fondée sur l’effort, le respect et le travail d’équipe, a écrit l’Association dans un communiqué. L’entraîneur doit trouver la meilleure façon de motiver chaque joueur avec le respect que mérite la personne. Les philosophies sont différentes d’un entraîneur à l’autre et d’une saison à l’autre, mais il y a certaines limites qu’il ne faut pas franchir, et les mauvais traitements n’ont pas leur place dans la LNH ou ailleurs. »

« La LNH, ses dirigeants, ses joueurs et ses entraîneurs ont évolué, et l’Association des entraîneurs de la LNH entend collaborer avec la ligue et son association des joueurs pour que le milieu de travail soit respectueux de chacun », conclut l’Association.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports