•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux autres records mondiaux pour Aurélie Rivard

Elle tire la langue et fait le signe deux avec sa main droite.

Aurélie Rivard

Photo : Facebook/Comité paralympique canadien

À moins d’un an des Jeux paralympiques de Tokyo, la nageuse Aurélie Rivard a fait tomber deux autres records mondiaux en petit bassin lors de la compétition Neptune au Parc olympique à Montréal.

Rivard a éclipsé les records aux 200 et 400 m style libre.

Au 200 m, Rivard a parcouru la distance en 2 min 5 s 38/100, éclipsant la marque de sa grande rivale néo-zélandaise Sophie Pascoe par plus d’une seconde.

Au 400 m, la nageuse de Saint-Jean-sur-Richelieu a fini en 4:26,69, ce qui lui a permis de battre facilement le record de l’Australienne Gemma Dashwood par plus de 15 secondes.

Rivard détient également ces deux records en piscine de 50 mètres.

Il faut dire que les épreuves en petit bassin sont plutôt rares pour les nageuses paralympiques. Dans le cas d’Aurélie Rivard, c’est à peu près deux compétitions par année depuis l’an dernier.

« C’est presque deux sports différents. Il y a beaucoup plus de murs. Ça permet de travailler sous l’eau, la respiration, les virages. C’est aussi beaucoup plus dur pour les jambes. Il faut pousser très fort sur le mur et ça a l’air de rien, mais ça fait mal. »

La championne a été un peu surprise de nager aussi vite à ce moment-ci de sa préparation.

« Ça fait à peine deux mois qu’on a recommencé et j’ai quand même eu pas mal de choses à faire à l’extérieur de la piscine. Je ne m’attendais pas à ça. J’approchais la compétition comme une étape de ma préparation pour voir ce que j’ai à travailler pour janvier. »

Les compétitions internationales se feront rares au cours des prochains mois.

Aurélie et son équipe choisissent d’éviter volontairement les confrontations directes comme lors des épreuves des Séries mondiales de paranatation.

D’ici à Tokyo, les compétitions les plus importantes seront naturellement les essais paralympiques canadiens à Toronto fin mars et une excursion internationale aux Championnats européens à la mi-mai.

En attendant, il y aura une série de camps d’entraînement au Japon, aux États-Unis et à Montréal.

D'autres records mondiaux pour les Canadiens

Trois autres nageurs ont profité de leur passage à Montréal pour établir des marques mondiales.

Nicholas Bennett, de Parksville en Colombie-Britannique, a fait tomber le record du 200 m nage libre dans la catégorie S14, après avoir réussi le même exploit au 400 m quatre nages et au 200 m brasse.

L'Ontarien de 20 ans Zach Zona a établi le record du 800 m libre.

Chez les femmes, Tess Routliffe est la nouvelle détentrice de marque du 100 m quatre nages dans la catégorie SM7.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Natation

Sports