•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arsenal montre la porte à Unai Emery

Il baisse la tête pendant un match.

Unai Emery

Photo : Associated Press / Matt Dunham

Agence France-Presse

Arsenal a annoncé vendredi le congédiement de son entraîneur, l'Espagnol Unai Emery, en poste depuis un an et demi, et son remplacement temporaire par son adjoint Freddie Ljungberg.

Le club anglais n'a gagné aucun de ses sept derniers matchs, toutes compétitions confondues, sa pire série depuis 1992. Il s'est encore incliné 2-1 jeudi, en Ligue Europa, devant l'Eintracht Francfort.

Depuis son arrivée, à l'été 2018, en provenance du Paris Saint-Germain, l’entraîneur de 48 ans a mené les Gunners en finale de la Ligue Europa, mais sans remporter ce titre qu'il avait gagné trois fois avec Séville de 2014 à 2016.

Son bilan restera entaché par son incapacité à ramener Arsenal en Ligue des champions, dont le club est absent depuis la saison 2016-2017.

Emery, qui avait succédé au Français Arsène Wenger, entraîneur du club londonien de 1996 à 2018, laisse son équipe à la 8e place de la Premier League malgré le recrutement ronflant, cet été, de Nicolas Pépé pour 80 millions d’euros (117 millions de dollars canadiens). En championnat, il aura remporté moins de la moitié des matchs disputés (25 sur 51).

« Nous adressons nos remerciements les plus sincères à Unai et ses collègues qui n'ont pas compté leurs efforts pour ramener le club au niveau élevé que nous espérons tous. Nous leur souhaitons le meilleur pour l'avenir », a déclaré dans un communiqué Josh Kroenke, fils du propriétaire, qui s'est exprimé au nom de la direction.

L'Espagnol d'origine basque est le deuxième entraîneur du « Big Five » anglais à quitter son équipe en cours de saison, après l'Argentin Mauricio Pochettino, remplacé par José Mourinho à Tottenham.

Le Suédois Ljungberg, nommé pour assurer l'intérim, est une ancienne gloire des Gunners où il a joué comme milieu de terrain de 1998 à 2007, au cœur des années prospères de Wenger. Il a aussi joué en Amérique pour les Sounders de Seattle et le Fire de Chicago.

Ljungberg pourrait être sur le banc à Norwich, dimanche, en Championnat.

Pour la suite, « la recherche d'un nouvel entraîneur est en cours, et nous ferons une annonce une fois le processus terminé », a assuré Arsenal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !