•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mo Farah retourne aux courses sur piste avant les Jeux de Tokyo

Il étend les bras en franchissant le fil d'arrivée.

Mo Farah

Photo : Getty Images / Shaun Botterill

Agence France-Presse

Après un passage de deux ans dans les épreuves sur route, le Britannique Mo Farah, quadruple champion olympique et sextuple champion du monde (5000 et 10 000 m), a annoncé vendredi son retour sur la piste pour la saison 2020 en vue des Jeux olympiques de Tokyo.

« La grande nouvelle, c'est que je suis de retour sur la piste, pour le 10 000 m à Tokyo l'année prochaine, a déclaré le coureur de 36 ans dans une vidéo publiée sur YouTube. J'espère ne pas avoir perdu ma vitesse, mais je vais m'entraîner fort pour cela. Et l'on verra ce que je peux faire. »

Après un dernier titre mondial en 2017, à Londres, sur 10 000 m, Farah avait décidé de se consacrer exclusivement aux courses sur route. Il a notamment remporté le marathon de Chicago, en 2018, avec un record d'Europe en 2 h 5 min 11 s. Il est cependant resté très loin du « roi » Eliud Kipchoge, auteur d'un record du monde éblouissant à Berlin la même année en 2:01:39.

Cette annonce intervient au lendemain de l'ouverture par la Fédération britannique d'athlétisme d'une enquête indépendante concernant Alberto Salazar, son ancien entraîneur de 2011 à 2017, suspendu pour quatre ans à la fin de septembre pour « incitation » au dopage par l'Agence américaine antidopage.

« Comme je l'ai déjà dit, il n'y a aucune accusation contre moi, je n'ai rien fait de mal. Les accusations, soyons clairs, ne concernent qu'Alberto Salazar », avait déclaré Mo Farah en octobre au sujet de son ex-entraîneur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !