•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nicholas Latifi, deuxième Canadien en formule 1

Il porte une chemise aux couleurs de Williams et croise les bras.

Nicholas Latifi

Photo : Williams F1

Radio-Canada

L’écurie britannique Williams a annoncé jeudi l’embauche du Canadien Nicholas Latifi à titre de second pilote en vue de la saison 2020 de formule 1.

Latifi, natif de Montréal, agissait comme pilote de réserve en 2019. Il a pris part à des tests, à des exercices en simulateur ainsi qu'à six séances d'essais libres au fil de la saison.

Il succédera l’an prochain au Polonais Robert Kubica, qui prendra sa retraite au terme de la présente saison, et deviendra le coéquipier du Britannique George Russell.

« Je suis très heureux de faire le saut comme pilote titulaire en 2020. J’ai beaucoup apprécié mon expérience avec l’écurie Williams cette saison et j’ai eu plaisir à prendre part au développement de la voiture. J’ai hâte de faire mes débuts officiels au Grand Prix d’Australie », a dit l'Ontarien de 24 ans dans un communiqué.

Je ne sous-estimerai pas le défi qui se dresse devant moi, puisque je serai une recrue en F1, mais je suis extrêmement motivé et très déterminé à tout donner. Je ferai tout en mon pouvoir pour faire progresser l'équipe et atteindre les résultats que nous visons.

Nicholas Latifi, pilote Williams

La directrice de Williams F1, Claire Williams, n'a pas tari d'éloges envers le représentant de l'unifolié.

« Nous avons tous été très impressionnés par ce qu'il a accompli cette saison en F2, tant au niveau de son dévouement envers l'équipe, que par son travail dans les coulisses, a-t-elle expliqué. Nicholas est devenu un membre respecté et établi chez Williams, et nous avons hâte de travailler avec lui dans son nouveau rôle, tandis que nous luttons pour retourner en milieu de peloton. »

On voit le drapeau canadien et son nom sur la voiture.

Nicholas Latifi dans la F2 de l'équipe DAMS

Photo : DAMS

En considérant la présence de Lance Stroll avec Racing Point, ce sera du coup la première fois de l’histoire de la F1 que deux pilotes canadiens s’aligneront sur la grille de départ.

Latifi a déjà connu beaucoup de succès dans les championnats de calibre inférieur avec notamment de multiples victoires en formule 2. Il en a signé quatre en 2019 pour se trouver au 2e rang du classement général.

Il a également fait ses classes dans la Série de formule Renault, ainsi qu’au sein du Championnat européen de formule 3.

François Dumontier salive déjà

Les écuries de formule 1 se préparent à disputer la dernière épreuve de la saison, le Grand Prix d'Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis, dimanche.

Le promoteur et président du Grand Prix du Canada, François Dumontier, est sur place depuis quelques heures. Il a confié avoir assisté à la rencontre de Williams au cours de laquelle Claire Williams a annoncé l'embauche de Latifi au reste de l'équipe. Un moment très émouvant, selon Dumontier.

C'est historique! Deux pilotes canadiens permanents sur la grille. Ça ne s'est jamais produit dans l'histoire de la F1. Si on parlait aux 22 promoteurs des courses en F1, je suis certain qu'ils voudraient tous avoir un pilote de chez eux inscrit au championnat. C'est l'une des raisons qui expliquent ma présence à Abou Dhabi.

François Dumontier, président du Grand Prix du Canada
Il est en entrevue sur le circuit Gilles-Villeneuve.

François Dumontier, président, Grand Prix du Canada

Photo : Société Radio-Canada / André Jacques

En ce sens, Dumontier ne cache pas qu'il se réjouit déjà à l'idée de compter sur deux pilotes canadiens pour faire la promotion du Grand Prix du Canada de l'an prochain.

« Deux pilotes canadiens, ça nous offre des ouvertures que nous n'avions pas auparavant, a-t-il dit. Nicholas, il est né à Montréal et il a déménagé à Toronto avec sa famille quand il était jeune. Toronto, nous n'avons jamais caché que c'est un marché qui est important pour nous. On va travailler avec Nicholas, car il pourra jouer un rôle très important au niveau promotionnel. Il va nous donner plus de visibilité, dans le reste du Canada.  »

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Course automobile

Sports