•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mikaël Zewski se paie un K.-O. contre Alejandro Davila

Il porte sa ceinture de champion sur son torse.

Le boxeur Michael Zewski (archives)

Photo : Facebook : Michael Zewski

Sébastien St-Onge

QUÉBEC - Le boxeur trifluvien Mikaël Zewski (34-1-0, 23 K.-O.) savait qu’il allait en avoir plein les bras contre le Mexicain Alejandro Davila (19-1-2). Il a relevé le défi avec brio en envoyant son adversaire au tapis au 10e round, samedi, au Centre Vidéotron.

On s’attendait à un gros combat. Je l’ai trouvé même un peu moins hargneux que ce que j’aurais pensé. Je pense que je lui ai fait mal tôt dans le combat, il a été ébranlé. J’aurais peut-être pu terminer ça, j’ai vraiment essayé, a analysé le gagnant.

Ce gain lui permet de conserver sa ceinture des mi-moyens de la NABO et son classement dans le top 15 mondial. Il porte aussi sa séquence de victoires consécutives à 10. Il peut maintenant aspirer à des combats d’importance pouvant le porter jusqu’à un combat de championnat du monde.

Si le Mexicain Davila a connu un fort début de combat, Zewski a su prendre le contrôle lors des rounds suivants et a renversé la vapeur.

Malgré tout, celui qui n’avait jamais quitté son Mexique natal pour se battre a semblé avoir réponse à toutes les attaques du Québécois en milieu de combat, notamment au cinquième assaut où les deux hommes se sont livrés à d’intenses échanges.

Finalement, à la fin du neuvième round, le Trifluvien a envoyé une première fois son vis-à-vis au plancher. Puis, dans les premiers instants de l’engagement final, Zewski a décoché un solide coup au menton de Davila qui a scellé l’issue du combat.

Fait à noter, il s'agissait de la première victoire du boxeur par K.-O. en deux ans. Le principal intéressé s'est dit content de renouer avec ce type de victoire d'autant plus qu'il a trimé dur pour l'obtenir.

C’est pas un gars qui venait ici pour mettre un genou au sol, on l’a vu, il est venu ici pour se battre. C’est un knock-out payant émotionnellement.

Mikaël Zewski

Le pugiliste québécois a avoué avoir trouvé son aise en deuxième moitié de combat. Je me sentais énergique, je variais ma vitesse. Je me faisais touché avec des coups, mais il ne me surprenait pas, a-t-il dit.

Rappelons que Mikaël Zewski a changé d’adversaire à quelques semaines de préavis. Il devait au départ affronter l’Américain Brad Solomon. Mais en raison d’un casier judiciaire, il lui a été impossible d'entrer au pays. On a dû s’ajuster un petit peu, on était pas prêt à une guerre comme ça. La préparation physique n’est pas la même, mais on a su s’ajuster, a-t-il raconté.

Zewski prêt pour les gros noms

Après son combat, il demandait déjà à se battre contre des grosses pointures comme Terence Crawford, invaincu en 35 combats (26 K.-O.) et considéré comme l'un des cinq meilleurs boxeurs livre pour livre de la planète.

C’est peut-être une grosse bouchée à demander, c’est quelque chose de gros. Il y a de l’argent en jeu, c’est compliqué, les classements pis tout. [...] Je veux être champion du monde, je ne fais pas ça pour l’argent. Je vais me battre avec gratuitement s’il le faut, ce que je veux c’est accomplir quelque chose et ça passe par le championnat du monde, a lancé le Trifluvien en point de presse.

De son côté, le promoteur Yvon Michel a expliqué que son protégé devra rester actif s'il veut avoir une chance de se battre pour une ceinture mondiale.

Tant qu’il n’aura pas une invitation dans un combat optionnel, il va falloir qu’il soit actif, qu’il nous face des performances comme aujourd’hui pour éventuellement se retrouver dans un championnat éliminatoire ou éventuellement dans un combat de championnat du monde.

Le promoteur Yvon Michel

Des rencontres avec des représentants de la fédération internationale (IBF) et de la World Boxing Organization (WBO) aurait eu lieu dans les dernières heures au sujet du classement de Zewski, d'après le Groupe Yvon Michel. On me dit que Mikaël va probablement être classé dans le top 5, a-t-il dit.

Mikaël Zewski montre maintenant une fiche de 34 victoires, dont 23 par mise hors de combat, et 1 défaite. Celle-ci remonte à mai 2015, quand il avait dû s’avouer vaincu contre le Russe Konstantin Ponomarev.

Zewski devrait remonter dans le ring en mars prochain, selon Yvon Michel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Boxe

Sports