•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hénoc Muamba et Martin Bédard à l'honneur au gala de la LCF

Il porte un bonnet noir sur sa tête.

Hénoc Muamba

Photo : Gracieuseté / Alouettes de Montréal

Radio-Canada

L'efficacité de Hénoc Muamba dans la défense montréalaise cette saison a été remarquée dans le circuit Ambrosie. Le secondeur des Alouettes a remporté jeudi le titre de joueur canadien par excellence.

Muamba n'est pas le seul porte-couleurs des Moineaux à avoir mis la main sur un trophée au gala des honneurs de la Ligue canadienne de football (LCF).

Le spécialiste des longues remises Martin Bédard est également le lauréat 2019 du trophée Jake-Gaudaur, remis au joueur qui incarne les valeurs des vétérans de l'armée comme la force, la persévérance, le courage, la camaraderie et l’engagement communautaire.

Perçu comme le cœur de l'unité, Muamba a terminé au 2e rang de la LCF au chapitre des plaqués défensifs avec 93. Le trentenaire a aussi rabattu trois passes, provoqué deux échappés et signé quatre plaqués pour des pertes, y compris un sac du quart.

Muamba, qui a gagné ce titre pour la première fois de sa carrière, est devenu le quatrième membre des Alouettes à être récompensé de la sorte, après Ben Cahoon (2002 et 2003), Nike Arakgi (1984) et Gerry Dattillio (1980).

Le dernier secondeur à avoir décroché ce prix est Mike O’Shea, désormais l'entraîneur-chef des Blue Bombers de Winnipeg, finalistes de la Coupe Grey, en 1999.

Brandon Banks au sommet

L'honneur le plus attendu, le titre du joueur par excellence, a été octroyé au receveur de passes Brandon Banks.

Celui qui participera à la Coupe Grey, dimanche, a aidé les Tiger-Cats de Hamilton à atteindre le match ultime grâce à 112 attrapés pour des gains de 1550 verges et 16 touchés, dont 13 à la suite d'une réception.

Il est en train de courir le long des lignes de côté lors d'un match à domicile contre Calgary.

Cette saison, le receveur Brandon Banks a marqué des touchés de 113 et 115 verges à la suite de placements ratés par ses rivaux.

Photo : La Presse canadienne / Peter Power

Il s'agit dans tous les cas d'un sommet dans la LCF en 2019.

La prolifique saison qu’a connue Banks est survenue malgré le fait que les Tiger-Cats aient perdu les services de leur quart-arrière numéro un, Jeremiah Masoli, au sixième match de l'année. Le pivot Dane Evans a pris le relais.

Banks a doublé sa collection de trophées, après celui remporté en 2015 pour son apport dans les unités spéciales.

Titres attribués au gala des honneurs de la LCF

  • Joueur défensif : Willie Jefferson, Blue Bombers de Winnipeg
  • Joueur de ligne offensive : Chris Van Zeyl, Tiger-Cats de Hamilton
  • Joueur des unités spéciales : Frankie Williams, Tiger-Cats de Hamilton
  • Recrue : Nate Holley, Stampeders de Calgary
  • Entraîneur-chef : Orlondo Steinauer, Tiger-Cats de Hamilton

Les Tiger-Cats ont été récompensés de quatre des sept titres à l'enjeu. Les Alouettes, les Blue Bombers et les Stampeders de Calgary ont complété l'équation.

Rappelons que le receveur de passes Jake Wieneke a été auréolé du titre de recrue de l'année dans l'Est après une première campagne couronnée de succès à Montréal.

Il a toutefois été devancé au scrutin par le représentant de l'Ouest, le secondeur Nate Holley, des Stampeders, pour le trophée de recrue par excellence dans la LCF.

« C'est le summum  »

Martin Bédard en était à une deuxième nomination de suite pour l'obtention du trophée Jake-Gaudaur.

En fait, je le sens encore… C’est un honneur extrême.

Martin Bédard

« Le Jake-Gaudaur Award pour moi, c’est le summum. J’ai eu l'occasion d’aller au Koweït et en Afghanistan, et de les voir travailler si fort pour notre bien-être, c’est tout en comparaison à ce qu’on a ici », a précisé Bédard après l'annonce.

Le Québécois a visité les troupes canadiennes dans ces deux pays en 2013. À Montréal, il s'implique dans le programme des Alouettes Ensemble à l’école depuis une dizaine d’années.

Il s'apprête à plaquer le retourneur des Roughriders Marcus Thigpen.

Martin Bédard

Photo : Arthur Ward / Alouettes

Je le fais parce que c’est comme ça que je suis, j’aime ça. Je suis là pour les gens et c’est comme ça que je vais rester.

Martin Bédard

Son histoire personnelle est également jalonnée d’épreuves qui ont forgé sa force et sa résilience. Ses deux parents sont décédés d'un cancer, maladie qui a également touché son grand frère. Il a perdu l’usage de ses jambes après une opération.

« Parce que mon frère est en fauteuil roulant, peut-être que les gens pensent que c’est moi le pilier, mais vraiment, c’est lui. C’est lui l’exemple de résilience, de caractère, de force mentale. Moi, j’apprends de mon frère, ce n’est pas lui qui apprend de moi, du tout », a tenu à clarifier Bédard.

Le trophée Jake-Gaudaur est remis annuellement depuis 2010. Il rend hommage à Jake Gaudaur, un distingué vétéran de la Deuxième Guerre mondiale qui a été le quatrième commissaire de la Ligue canadienne de football. Son règne de 16 ans est le plus long de l’histoire du circuit.

Luc Brodeur-Jourdain a remporté le trophée en 2017.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Football

Sports