•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coupe Davis : le Canada prépare, sans complexe, les quarts face à l'Australie

Le joueur frappe une balle coupée.

Vasek Pospisil, 150e raquette mondiale, défie tous les pronostics depuis lundi.

Photo : Getty Images / JAVIER SORIANO

La Presse canadienne

Quand Vasek Pospisil a repris le chemin des courts de tennis, six mois après une opération chirurgicale au dos, son principal objectif était de terminer la saison en bonne santé.

Désormais, non seulement son corps est opérationnel, mais en plus, il obtient d’excellents résultats. Il a remporté deux victoires clés pour l’obtention de la première place du groupe F pour le Canada à la Coupe Davis.

« Il joue très intelligemment et de manière dynamique, ce qui est son style. Et il joue dans des conditions qui correspondent à ce jeu, ce qui l’aide certainement », a affirmé Daniel Nestor, l'entraîneur du double canadien.

Ils regardent dans la même direction.

Denis Shapovalov et Vasek Pospisil à Madrid

Photo : Tennis Canada

Sur un nuage

Pospisil a été sélectionné pour jouer les rencontres de simple, en compagnie de Denis Shapovalov, pour compenser l’absence sur les courts de Félix Auger-Aliassime, qui soigne une blessure à une cheville. Les deux ont gagné leurs matchs lundi contre l’Italie, avant de perdre en trois manches en double.

Le lendemain, Pospisil a surpris l’Américain Reilly Opelka, tandis que Shapovalov a vaincu Taylor Fritz. Grâce à eux, le Canada a remporté sa première rencontre contre les États-Unis en Coupe Davis depuis le début de cette compétition.

Les représentants de l'unifolié seront en quarts de finale jeudi contre les Australiens. Alex de Minaur, 18e raquette mondiale, et Nick Kyrgios, 30e, sont leurs armes principales.

Shapovalov, 15e, est le Canadien le mieux classé. Il a remporté son premier titre sur le circuit de l'ATP cet automne à Stockholm et a atteint la finale au Masters de Paris-Bercy.

« Quand il se lance dans un long échange avec quiconque, il prend le contrôle, a dit Nestor. Maintenant qu’il est plus mature et plus constant, il est un défi pour tout le monde. C’est enthousiasmant de voir s’épanouir quelqu’un avec tant d’habiletés. »

La compétition a fait peau neuve cette année. Les six vainqueurs des groupes et les deux meilleures deuxièmes se disputeront les quarts. La finale aura lieu dimanche.

Les quatre membres du carré d'as seront assurés d’une place à l'édition 2020 de la Coupe Davis.

Si le Canada perd en quarts, il aura à gagner un match qualificatif l’an prochain pour entrer dans le tournoi principal.

Le choix cornélien de Frank Dancevic

Au capitaine Frank Dancevic reviendra la délicate décision d’aligner Vasek Pospisil ou Félix Auger-Aliassime en simple face à l'Australie.

Ils se frappent le poing.

Le capitaine Frank Dancevic encourage Vasek Pospisil durant son match face à Fabio Fognini.

Photo : Getty Images / Alex Pantling

Les joueurs canadiens se sont entraînés mercredi. Auger-Aliassime est en bonne santé et pourrait jouer, selon Nestor.

Le Canada est classé 14e, mais n’est pas impressionné lorsqu’il se mesure à des pays mieux classés, comme le témoignent les victoires contre l’Italie, 10e, et les États-Unis, 6e.

« Avec la manière dont Denis joue, je ne vois pas contre qui l'on n’est pas en position de force. Peut-être contre [Novak] Djokovic ou [Rafael] Nadal. Mais dans ces conditions, je n’en suis même pas sûr », a soutenu Nestor.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports