•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rafael Nadal dénonce les horaires très tardifs à la Coupe Davis

Il crie en effectuant un service.

Rafael Nadal

Photo : Reuters / Susana Vera

Agence France-Presse

Le no 1 mondial Rafael Nadal a critiqué mardi les horaires imposés par le nouveau format de la Coupe Davis, avec des matchs, comme celui de l’Espagne contre la Russie, qui se terminent au milieu de la nuit, alors que les joueurs retournent sur les courts dès le lendemain.

« On commence le dernier match à 0 h 45, ça rend les choses difficiles pour nous et le public qui travaillent le lendemain matin. Pour nous, les joueurs, quand on finit à 2 h, avec l’adrénaline, on ne dort pas avant 4 h 30. Et le lendemain on rejoue... », a dit l'Espagnol.

Ils'est exprimé ainsi après avoir battu Karen Khachanov, à Madrid, pour égaler le pointage entre l’Espagne et la Russie. Le double décisif, qui a justement commencé à 0 h 45, a permis aux favoris locaux de l'emporter 2-1.

Les Espagnols rejoueront mercredi à partir de 18 h contre les Croates et tenteront de se qualifier pour les quarts de finale de la compétition. Celle-ci étrenne cette année un nouveau format qui se veut plus court.

À noter que la session matinale bat son plein à compter de 11 h. Elle est suivie d'une deuxième qui commence à 18 h.

La phase finale rassemble sur une semaine dans une ville unique, appelée à changer, 18 équipes séparées en 6 groupes de 3.

« Une des solutions serait de commencer plus tôt le matin, comme ça on pourrait ensuite jouer à partir de 17 h ou même 16 h 30... mais ça obligerait ceux du matin à se lever très tôt », a ajouté Nadal.

Pour le reste, il refuse de se prononcer encore sur ce nouveau format très décrié par de nombreux joueurs, qui jugent qu’il dénature la vénérable Coupe Davis.

« Le format rend les choses très difficiles, car toute erreur te met dans une position où tu ne veux pas être. La France, par exemple, a beaucoup souffert contre le Japon », a-t-il relevé en faisant référence à la victoire arrachée des Bleus.

Avec ce format, « on est toujours en danger », a-t-il souligné.

« Ça me plaît, l’ambiance [contre la Russie] a été super », a ajouté Nadal, en répétant qu’il voulait cependant « attendre la fin du tournoi pour donner une opinion claire ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports