•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ski cross : deux grandes absentes pour la nouvelle saison du Canada

Elles sont en pleine action en compagnie de Sanna Luedi.

Brittany Phelan et Marielle Thompson

Photo : La Presse canadienne / Alex Goodlett

Radio-Canada

À l’aube d’une nouvelle saison de la Coupe du monde de ski cross, l’ambiance est à l’optimisme malgré deux absentes de taille dans l’équipe canadienne.

La championne olympique en titre, Kelsey Serwa, a annoncé sa retraite cet été et Mikayla Martin, championne du monde junior, a perdu la vie dans un accident de vélo au mois d'octobre.

Marielle Thompson n’aura été sa coéquipière dans l’équipe nationale que pendant une saison, mais sa sœur cadette avait le même âge que Martin, et elles ont grandi ensemble dans la passion du ski.

« C’est très triste d’avoir perdu une personne si jeune et si brillante », confie Thompson, vantant au passage l'enthousiasme pour le sport et l'éthique de Mikayla Martin.

« C’est encore vraiment dur pour toute l’équipe. On était toutes près d’elle. C’était vraiment une grande lumière sur notre équipe et dans notre vie aussi », ajoute Brittany Phelan, qui l’a également côtoyée l’année dernière.

Ça nous a rapprochés, on essaie de s’aider et d'être présente l’une pour l’autre. On va essayer de célébrer sa vie, de poursuivre son legs. C’est sûr qu’on va courser pour Mikayla cette année.

Brittany Phelan

La fédération a d’ailleurs prévu que les membres de l’équipe porteront une image symbolique sur leur casque pour honorer la mémoire de la disparue.

Une bâtisseuse à la retraite

Pour Brittany Phelan, Kelsey Serwa n’était pas seulement une coéquipière. « Sans Kelsey, c’est sûr que c’est différent. C’était comme avoir ma meilleure amie avec moi chaque minute de la journée [...] Elle n’est plus sur l’équipe, mais je la vois encore souvent. C’est correct. »

Le Canada est une puissance en ski cross et Thompson et Serwa ont beaucoup à voir avec cet état de fait. Avec le départ à la retraite de cette dernière, Thompson devient la grande meneuse de l'équipe.

Ce sera certainement différent de ne pas l’avoir sur le circuit avec nous. Mais nous avons beaucoup de bonnes skieuses, spécialement chez les jeunes, et tout le monde va continuer de se pousser pour être meilleur. Alors, cet aspect va se poursuivre et nous pourrons tous en profiter.

Marielle Thompson

Championne olympique en 2014 à Sotchi et championne du monde l’an dernier, Thompson a remporté trois fois le globe de cristal de la Coupe du monde. Elle a pris le 3e rang l’an dernier, un résultat qui a ravivé son appétit.

« Je me sens forte. J’ai fait de gros gains, dans les jambes surtout. Et j’ai réalisé quelques sommets personnels, alors j’ai hâte de voir ce que ça va donner sur la neige », dit-elle à propos de la saison à venir.

Elles seront nombreuses parmi ses coéquipières à pousser derrière, à commencer par Brittany Phelan, médaillée d’argent aux Jeux olympiques de Pyeongchang, mais toujours sans première place dans une épreuve de la Coupe du monde.

Avant, j’étais contente avec une quatrième place parce que ça veut dire que tu as fait la grosse finale [...] Mais cette année, je veux like go for it.

Brittany Phelan

À la poursuite du Canada

Depuis que le ski cross a été ajouté au programme olympique, en 2010 à Vancouver, l’épreuve féminine a toujours été remportée par une Canadienne, et elle a été deux fois le théâtre d'un doublé canadien. Aux Championnats du monde, l'hégémonie est moindre, mais le drapeau de l’unifolié apparaît souvent dans les palmarès.

« C’est sûr que chaque année, le niveau augmente, et je suis sûr que ça va continuer. Alors, il faut continuer parce qu’en ce moment, le Canada, c’est vraiment le meilleur en ski cross, et les autres pays essaient de s’approcher », conclut Phelan.

La saison commence ce week-end à Val Thorens en France, et fera un arrêt au Canada, en Alberta, à Nakiska, en janvier.

(Avec les informations d'Olivier Paradis-Lemieux)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ski acrobatique

Sports