•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pays doivent s'adapter au nouveau format de la Coupe Davis

On le reflet de trois visages.

Le Saladier d'argent, trophée de la Coupe Davis

Photo : AFP

Radio-Canada

Le nouveau format de la compétition, regroupant 18 équipes sur une semaine dans une seule ville, est le principal sujet de discussion à Madrid dans les rencontres de presse.

« Ça n'a plus rien à voir. On a plus l'impression d'être aux Jeux olympiques qu'à la Coupe Davis », a affirmé dimanche le Belge Steve Darcis en rencontre de presse au sujet du nouveau forma qui débute lundi.

« C'est une compétition tout à fait différente. Ce n'est plus la Coupe Davis comme avant. Mais maintenant que l'on y est, on doit faire de notre mieux. Donnons-lui la chance de devenir la Coupe du monde du tennis », a ajouté le capitaine de l'équipe belge, Johan Van Herck.

« Ce nouveau format, je l'aime bien. Je me dis que ça fait un peu Coupe du monde. C'est très excitant », a dit le Français Benoît Paire au journal L'Équipe.

J'espère qu'il y aura du monde pour venir nous voir. En journée, les gens travaillent. On verra bien. Nous, on est là. Tous les joueurs se connaissent. Ça va être très fun et très sérieux, avec l'envie de gagner. Il y a moins le droit à l'erreur dans cette formule.

Benoît Paire

La semaine d'entraînement a aussi été différente dans son format.

« Le changement, c'est qu'on a pu jouer contre des joueurs d'autres pays, a précisé le Belge David Goffin. C'est super comme programme. On se disait que le programme allait être compliqué, mais finalement ça s'est très bien passé. »

La Belgique a organisé plusieurs matchs d'entraînement contre les Pays-Bas vendredi et samedi.

Mode d'emploi

Dix-huit équipes prennent part à la phase finale :

  • Les quatre demi-finalistes de l'édition précédente, automatiquement qualifiés : la France, l'Espagne, les États-Unis et la Croatie.
  • Les 12 vainqueurs du tour qualificatif du mois de février : l'Allemagne, l'Australie, la Belgique, le Canada, le Chili, la Colombie, l'Italie, le Japon, le Kazakhstan, les Pays-Bas, la Russie et la Serbie.
  • Les deux équipes invitées par l'ITF : l'Argentine et la Grande-Bretagne.

Les équipes sont réparties dans six groupes de trois.

Le Canada fait partie du groupe F :

  • Canada : Auger-Alliassime, Shapovalov, Pospisil et Schnur
  • Italie : Berrettini, Fognini, Seppi, Sonego et Bolelli
  • États-Unis : Tiafoe, Sock, Opelka, Fritz et Querrey

Chacune des équipes disputera donc deux matchs. Cette phase de groupe aura lieu du lundi au jeudi.

Pour chaque duel, il y aura trois rencontres, et non plus cinq. Les deux simples et le double seront joués au meilleur des trois manches, avec bris d'égalité dans chaque manche.

Les vainqueurs des six groupes plus les deux meilleurs deuxièmes (nombre de victoires et nombre de manches) seront qualifiés pour les quarts de finale.

Les quarts seront joués vendredi, puis les demi-finales samedi et enfin la finale dimanche.

Quarts, demies et finale se disputeront aussi en trois matchs.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports