•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Finales de l'ATP : Tsitsipas contre Thiem en finale

Il frappe la balle du revers.

Stefanos Tsitsipas

Photo : Getty Images / Justin Setterfield

Radio-Canada

Quiconque gagnera la finale des finales de l'ATP signera la plus importante victoire de sa carrière.

Le Grec Stefano Tsitsipas a remporté la première demi-finale des finales de l’ATP à Londres, samedi en battant le Suisse Roger Federer 6-3, 6-4.

Il sera opposé à l'Autrichien Dominic Thiem, qui a éliminé le champion en titre, l'Allemand Alexander Zverev.

Le jeune grec a brisé la légende suisse, 10 fois finaliste du tournoi, dès son premier service au deuxième jeu.

En deuxième manche, une succession de bris entre le troisième et le cinquième jeu a tourné à l’avantage de Tsitsipas, qui réussissait à prendre le service de Federer pour une troisième fois dans le match.

Federer a ensuite eu l’occasion de briser Tsitsipas, alors que c’était 5-4 et que ce dernier servait pour la victoire. Mais à 40-40 dans le jeu, le vainqueur a pris l’avantage pour s’offrir une balle de match qu’il a converti avec un as, son sixième de la rencontre.

Pour sa part, Federer a réussi trois as et aucune double faute, alors que le Grec en a commis trois.

Le Suisse de 38 ans est de 17 ans l’aîné de Tsitsipas, et cet écart d’âge entre deux adversaires était le plus grand dans l’histoire du tournoi. Lors des sept derniers matchs où il avait un écart de 15 ans ou plus, y compris cette demi-finale, le plus jeune l’a emporté à six reprises.

« Pas de doute, j'ai eu ma chance. Je ne sais pas trop pourquoi les choses ont tourné comme elles ont tourné... », admettait après le match Federer, qui ne s'expliquait pas le scénario du match qu'il n'a jamais maîtrisé.

Et, de fait, jeune, ambitieux et sans complexe, Tsitsipas ne l'a jamais laissé s'installer dans le match.

« Je regardais de l'autre côté du filet et je me disais qu'il jouait vraiment bien aujourd'hui. Il prenait la balle très tôt. Je savais qu'il faisait ça [...], mais je dois reconnaître qu'il m'a poussé à ne pas jouer au niveau que j'espérais aujourd'hui », a dit Federer à son sujet.

Les deux joueurs sont maintenant à égalité 2-2 dans leurs affrontements.

Stefanos Tsitsipas, atteint la finale à sa première participation. Il avait gagné le NextGen, la version officieuse des joueurs de moins de 21 ans, l'an dernier en Italie.

Zverev frustré contre Thiem

Dans l'autre demi-finale, Thiem a battu Zverev en deux manches de 7-5 et 6-3.

Le jet de raquette rageur de Zverev à la perte de la première manche en disait long sur la frustration du joueur.

Arriver à perdre son service quand on a 84 % de premières balles peut être dur à avaler, surtout quand on n'a pas offert de balle de bris jusqu'à 6-5 pour son adversaire.

Malheureusement pour lui, ses 3 doubles fautes, dont une sur la balle de manche décisive et surtout ses 19 fautes non provoquées, contre 12 seulement pour son adversaire, ont fait basculer un premier acte très serré.

Un peu sorti de son match ensuite, Zverev a joué par à-coups face à Thiem, qui s'efforçait de garder le fil et l'Autrichien a réussi à briser le service de son adversaire dans un sixième jeu très disputé.

Le tenant du titre gâchait encore deux occasions de recoller au jeu suivant et ne pouvait empêcher Thiem, qui avait battu Novak Djokovic et Roger Federer en poule, d'offrir à l'Autriche sa première finale aux Masters.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports