•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada à l'assaut de la Coupe Davis

Ils se serrent la main.

Denis Shapovalov félicite son compatriote Félix Auger-Aliassime après sa victoire au tournoi de Madrid.

Photo : Getty Images / Julian Finney

Radio-Canada

Les étoiles montantes Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov ont montré qu’ils sont prêts pour disputer les matchs d’importance. Leur prochain défi consiste maintenant à mener le Canada dans la phase finale de la Coupe Davis.

Avec Milos Raonis au rancart en raison d’une blessure au dos, Auger-Aliassime et Shapovalov, tous deux classés parmi les 25 meilleurs joueurs du monde, devraient être désignés pour disputer les matchs de simple au tournoi qui se déroulera à Madrid, du 18 au 24 novembre.

Vasek Pospisil, champion en double à Wimbledon en 2014, sera vraisemblablement utilisé pendant les duels en duo.

« Ce sont des gars qui peuvent vaincre les meilleurs joueurs, dit le capitaine Frank Dancevic. C’est la clé quand tu joues en Coupe Davis. Ils sont au niveau où ils peuvent remporter les gros matchs. »

Quatorzième du monde, le Canada se retrouve dans le groupe F avec l’Italie (10e), qu’il affrontera lundi, ainsi qu’avec les États-Unis (6e), contre lesquels il se mesurera mardi.

Les gagnants des six groupes et les deux autres meilleures équipes atteindront les quarts de finale.

C’est la France qui est la plus puissante des 18 nations présentes à ce tournoi intérieur sur surface dure dont le format a été modifié cette année.

La Croatie, championne en titre, pointe au 2e rang, devant l’Argentine.

De jeunes loups aguerris

Shapovalov est le Canadien le mieux classé. Il est au 15e rang de l’ATP en simple et au 49e en double.

Auger-Aliassime est pour sa part 21e en simple, tandis que Pospisil a impressionné à son retour d’une pause de six mois après une opération au dos en janvier dernier.

« Je crois que nous avons une belle variété de joueurs, affirmait Shapovalov lors d’une récente entrevue à Athènes. Je pense que si nous désignons les bons joueurs correctement, nous pouvons aller loin. »

La formation canadienne est complétée par l’Ontarien Brayden Schnur, qui se situe au 94e échelon mondial.

Le Canada s’est qualifié pour la phase finale en défaisant la Slovaquie 3-2 en février. Shapovalov avait gagné ses deux matchs en simple, avant qu’Auger-Aliassime remporte la rencontre décisive.

Ces jeunes ont déjà été exposés à la Coupe Davis depuis quelques années. Je crois donc que nous sommes dans une bonne position. Tout peut se produire. Si nous nous mettons à bien jouer et que la chance est de notre côté, nous pouvons nous rendre loin dans ce tournoi.

Frank Dancevic, capitaine de l'équipe du Canada

Frédéric Fontang occupera les fonctions d’entraîneur et Daniel Nestor, à la retraite depuis l’année dernière, est responsable du double.

Chaque jour, les équipes disputeront deux matchs en simple et un en double. Le tour éliminatoire se mettra en branle vendredi prochain.

Shapovalov, 20 ans, affiche une belle forme. Il a remporté le premier titre de sa carrière à Stockholm le mois dernier et a battu Alexander Zverev, Fabio Fognini et Gaël Monfils au Masters de Paris-Bercy, avant de s’incliner en finale devant Novak Djokovic.

Auger-Aliassime, 19 ans, a atteint le 17e rang de l’ATP, un sommet personnel, en octobre. Il a disputé trois finales cette saison à Rio, à Lyon et à Stuttgart.

« Ils sont jeunes, mais ont déjà de grands matchs derrière la cravate, a fait valoir Dancevic. Ils ont battu les meilleurs joueurs du monde. Ils ne sont pas intimidés par les projecteurs ou par leurs rivaux. Ils sont prêts à se battre. »

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports