•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Thierry Henry aura le respect de tout le monde » - Francis Millien

Il tient un ballon sous le bras le gauche sur un terrain d'entraînement.

Thierry Henry

Photo : afp via getty images / VALERY HACHE

Radio-Canada

Le vice-président de Québec Soccer et analyste Francis Millien estime que l’embauche de Thierry Henry au poste d’entraîneur-chef de l’Impact de Montréal fera beaucoup pour l’équipe et pour ce sport ici.

« C’est un point majeur, non seulement pour l’équipe, mais pour tous les partisans de l’Impact, a-t-il confié jeudi à RDI Matin à propos de ce qui est sans doute la plus grande acquisition de l'Impact depuis l'attaquant ivoirien Didier Drogba en 2015. Il en a appris beaucoup [sur le travail d’entraîneur, NDLR] durant son passage avec l’équipe belge. Mais un entraîneur n’est jamais qu’un entraîneur. Il ne marque pas de buts. »

Qu'est-ce que Thierry Henry pourra instaurer comme esprit et comme manière de faire au sein du onze montréalais?

Pour attirer de bons joueurs, il y a la paie, le contrat. Mais il y a aussi les noms de ceux qui font partie du groupe. Nul doute que d’avoir Thierry Henry comme entraîneur risque de faire fléchir certains joueurs qui étaient encore un peu hésitants.

Francis Millien, analyste et vice-président de Soccer Québec

Il insiste sur le fait que l'ancien attaquant y a œuvré aux côtés d’entraîneurs d’expérience avec l'académie d'Arsenal et à titre d'adjoint avec l’équipe belge. Pour lui, même son passage cahoteux à l’AS Monaco, où il n'est resté que 20 matchs, a pu s’avérer positif.

Ç’a été un moment difficile, mais on apprend beaucoup dans ces moments-là. Monaco était une équipe qui avait de gros problèmes pendant les quatre mois où il était là. Il n’a donc pas pu obtenir tout ce qu’il voulait comme résultats.

Francis Millien

Francis Millien croit que Thierry Henry n’aura aucun mal à imposer sa vision des choses.

« Il aura le respect de tout le monde, pense-t-il. Une légende comme lui a marqué tout le monde. Le fait qu’il vienne à Montréal n’est peut-être pas étranger aux contacts qu’il a sûrement eus avec Didier Drogba, avec Rémi Garde ou avec Laurent Ciman, qui ont bien vu ce que c’était l’Impact, avec ses forces et ses faiblesses. »

Millien estime enfin qu'Henry ne sera pas le genre d’individus à débarquer en ville avec ses gros sabots.

« Il n’arrive pas ici en disant: "Moi, je sais." Il dira plutôt : "Moi, j’apprends et je suis encore capable d’apprendre beaucoup." Il saura rapidement transmettre ça sur le terrain », conclut-il.

Un mariage intéressant, selon Wandrille Lefèvre

Le défenseur français Wandrille Lefèvre, aujourd'hui retraité, était avec l'Impact quand Didier Drogba est arrivé à Montréal. Il n'hésite pas à comparer l'attrait que suscitera Henry avec celui de l'attaquant ivoirien.

« Leur rôle n’est pas similaire, mais c’est comparable. Ils sont de la même génération, avec un même profil de buteurs charismatiques. C’est sûr que, par contre, la dynamique est différente, assure-t-il. En tant qu’entraîneur-chef, Thierry Henry va polariser toute l’attention sur lui. Ça va peut-être dégager les joueurs d’une certaine pression. »

L’Impact va faire parler de lui un peu partout dans le monde pour la prochaine semaine. Ensuite, quand le buzz mondial va s’estomper, il restera le buzz local qui va durer avec des attentes, des signatures, des communiqués jusqu’au début de l’année. Et ça, je pense que ça va aider les abonnements.

Wandrille Lefèvre

Lefèvre convient que la stature d'un joueur pendant sa carrière ne garantit pas ses succès comme entraîneur.

« Un grand joueur ne fait pas un grand entraîneur, c’est sûr et certain. Mais maintenant, il y a des qualités chez un grand joueur qui te prête à penser qu’il va réussir : le leadership, le charisme, utiliser son cerveau pour réfléchir le jeu, a-t-il détaillé. Son profil correspond entièrement à ce que recherchait l’Impact. Il connaît la MLS, il a de l’expérience et du leadership, et il est francophone.

« La MLS est nettement moins médiatisée que la Ligue 1. Et l'on ne va pas se mentir, le niveau n’est pas le même comme Monaco était un grand club à l’échelle mondiale. Mais l’Impact a besoin de redorer son blason et Thierry Henry a besoin de faire ses preuves en tant qu’entraîneur. Henry a une ambition qu’il pourra transmettre au club et le club a une ambition qu’il pourra transmettre à Thierry Henry, dans son rôle d'entraîneur. Le mariage peut être intéressant. Il comporte sa part de risques, mais de risques calculés. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports