•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore un peu de patience pour Jesperi Kotkaniemi

Il sourit en répondant aux questions des journalistes.

L'attaquant du Canadien Jesperi Kotkaniemi

Photo : Radio-Canada / Étienne Bruyère

Alexandre Coupal

C’est un Jesperi Kotkaniemi qui semblait dans une belle forme qui a participé à l'entraînement du Canadien, mercredi, au Complexe sportif Bell à Brossard.

Avec le renvoi à Laval de Ryan Poehling, la veille, le retour du grand Finlandais semblait être une formalité. Surtout que, comme le lui faisait remarquer un confrère, Kotkaniemi, que l’on soupçonnait être blessé à l’aine, a dirigé les étirements au centre de la patinoire avec brio.

Il a pourtant ouvert son point de presse en confirmant qu’il n’avait pas reçu le feu vert des médecins pour jouer.

Le retour semble imminent, cependant.

Je veux revenir le plus rapidement possible, avec un peu de chance, ce sera vendredi [contre Washington], mais ce ne sera pas un drame si c’est samedi [contre le New Jersey].

Jesperi Kotkaniemi

Kotkaniemi, qui dit avoir pris un peu de repos pendant cette absence, entend bien mettre ses énergies dans l'amélioration de toutes les facettes de son jeu à son retour.

« Je dois m’améliorer dans tout. C’est le moment de m’activer », a-t-il confié lorsqu’interrogé sur son début de saison.

Retour dans la Ligue américaine pour Poehling

S’il y a une place disponible pour Kotkaniemi dans la formation, c’est en raison de la rétrogradation de Poehling. Le mot apprentissage était sur toutes les lèvres dans le vestiaire.

« La Ligue américaine, ce n’est pas si loin de la LNH, le rythme est vraiment bon. Ça va être bon pour lui de prendre de l’expérience. Tu apprends tout en même temps. C’est une belle ligue d’apprentissage », a dit Phillip Danault

Invité à partager une de ses expériences de renvoi, Danault avait une anecdote qui a amusé les journalistes.

Après deux matchs [avec les Blackhawks], j’avais été renvoyé et j’avais demandé à Stan [Bowman, le directeur général] si j’allais revenir bientôt. Il m’avait dit oui. Je ne suis pas revenu de l’année.

Phillip Danault

Selon lui, il n’y a pas de souci à y avoir dans le cas de son jeune coéquipier. « Je ne suis pas inquiet, il va revenir. C’est un bon joueur, il est intelligent », a précisé Danault.

À ce qu’on sache, Marc Bergevin n'a rien promis à Poehling, ce qui pourrait être bon signe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports