•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Don Cherry congédié par Sportsnet

Le reportage de Catherine Gauthier

Photo : Reuters / Chris Wattie

Radio-Canada

Don Cherry n'est plus au service de Sportsnet, a annoncé lundi le réseau spécialisé, 48 heures après les propos controversés de son chroniqueur vedette sur les nouveaux immigrants.

L'ancien entraîneur de 85 ans était la vedette depuis 1982 de Coach’s Corner, segment présenté chaque samedi soir à l'occasion de Hockey Night in Canada.

Par voie de communiqué, Sportsnet a expliqué avoir eu une discussion avec Cherry après la diffusion de sa chronique, samedi dernier, et qu'il « a été décidé que le temps était venu pour lui de se retirer ».

« [Cherry] a émis des commentaires controversés qui ne représentent pas nos valeurs ou ce en quoi nous croyons », peut-on lire dans un tweet du compte officiel du diffuseur.

« Don a joué un rôle important dans le développement du sport au cours des 40 dernières années, et nous souhaitons le remercier pour sa contribution au hockey et au métier de commentateur sportif », conclut le communiqué.

Le sport rassemble les gens, ça les unit. Ça ne doit pas diviser.

Extrait du communiqué de Sportsnet

Coach's Corner, rendez-vous hebdomadaire de Don Cherry, était diffusé à la fois sur les ondes de Sportsnet et sur celles de CBC.

« Les commentaires émis par Don Cherry samedi soir étaient discriminatoires, offensants et une source de discorde, et nous respectons la décision de Sportsnet selon laquelle il était temps à Don de se retirer », a pour sa part commenté CBC par communiqué.

Budweiser, commanditaire de Coach's Corner, a publié un communiqué condamnant les propos de Cherry après la décision de Sportsnet.

« Les commentaires prononcés samedi à Coach's Corner étaient clairement inappropriés et semaient la division, et ne reflètent aucunement la vision de Budweiser », peut-on lire dans le communiqué de Todd Allen, vice-président marketing des Brasseries Labatt du Canada, dont Budweiser est l'une des marques.

Hockey Night in Canadaest toujours diffusé, le samedi soir, sur les ondes de CBC, en vertu d'une entente de sous-licence avec Rogers Media (le propriétaire de Sportsnet), à qui appartiennent les droits de télédiffusion des matchs de la Ligue nationale de hockey (LNH) au Canada anglais.

Samedi, le chroniqueur s’était plaint de ne voir que rarement ceux qu’il croit être de nouveaux immigrants porter des coquelicots avant le jour du Souvenir.

« Vous aimez notre mode de vie, vous aimez notre lait et notre miel, au moins pouvez-vous payer quelques dollars pour un coquelicot ou quelque chose comme ça. Ces gars ont payé pour votre mode de vie que vous aimez au Canada. Ils ont payé le prix fort », a-t-il dit.

Don Cherry n’a pas réagi publiquement à son congédiement. Il s’est cependant confié à un journaliste du Toronto Sun.

« Je viens d’apprendre que j’ai été congédié par Sportsnet pour mes commentaires à Coach’s Corner le 9 novembre. Pas de problème », a-t-il lancé.

« Je sais ce que j’ai dit et je le maintiens. Tout le monde au Canada devrait porter un coquelicot pour honorer le sacrifice de nos soldats », a-t-il ajouté en précisant que ses propos n’étaient pas racistes, et qu’il les a tenus par patriotisme et respect pour les troupes.

Don Cherry est un habitué de la controverse. Par le passé, il s'est entre autres prononcé contre la présence des femmes dans les vestiaires des équipes de la LNH. Il a également reproché aux joueurs européens et francophones d'utiliser une visière pour se « cacher derrière elle ».

Levée de boucliers

Sportsnet a présenté des excuses, dimanche en fin de matinée, pour des remarques que le réseau a qualifiées de « discriminatoires et offensantes ».

L'acolyte de Don Cherry pendant le segment Coach's Corner, Ron MacLean, s'est aussi excusé, dimanche, sur Twitter.

Au cours de l'émission de samedi soir, Don a exprimé des commentaires blessants et remplis de préjugés. J'aurais souhaité réagir de façon différente. C'est vraiment un moment litigieux. Je suis furieux contre moi de l'avoir laissé aller, a-t-il écrit.

Je collabore avec Don depuis 30 ans. Nous aimons tous deux le hockey, mais samedi soir, je sais qu'on vous a laissés tomber, a-t-il ajouté.

De son côté, la LNH a indiqué que les commentaires de M. Cherry étaient offensants et contraires aux valeurs auxquelles elle croit.

La dernière chronique de Don Cherry a suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux, dans la classe politique canadienne entre autres.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a indiqué, lundi, être submergé par les plaintes, qu’il ne peut traiter à son rythme habituel.

Don Cherry a dirigé les Bruins de Boston de 1974 à 1979 et les Rockies du Colorado en 1979-1980. Il a mené les Bruins à la finale de la Coupe Stanley en 1977 et en 1978.

Il s'est fait embaucher par CBC comme analyste en 1980. Deux ans plus tard, il devenait la tête d'affiche de Coach's Corner, segment de Hockey Night in Canada qu'il a popularisé avec son style coloré.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Hockey

Sports