•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Neuf Alouettes parmi les étoiles

Il célèbre la victoire contre Winnipeg avec les bras en l'air devant les spectateurs.

Vernon Adams fils

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Jean St-Onge

Les Alouettes ont amorcé la préparation pour leur demi-finale contre les Eskimos d’Edmonton par une frisquette matinée sur le terrain d’entraînement à l’ombre du stade olympique.

Le football d’hiver n’a pas été un problème pour l’équipe montréalaise au cours des dernières saisons : les Moineaux vont disputer leur premier match éliminatoire en cinq ans, dimanche après-midi, au stade Percival-Molson.

Les Alouettes avaient retrouvé pas mal tous leurs morceaux pour ce premier entraînement.

Il manquait l’ailier défensif Antonio Simmons, ce qui expliquait peut-être l’embauche du vétéran Gabriel Knapton, annoncée quelques heures plus tôt.

L’entraîneur-chef Khari Jones ne semblait pas trop inquiet à l’issue de la séance. Il dit s’attendre à ce que Simmons soit de la partie dimanche.

Comme dans tous les sports professionnels, il faut se méfier de tout ce qui est dit sur les blessures en période de matchs éliminatoires. Les cachotteries sont fréquentes.

En attaque, Devier Posey constitue toujours un cas douteux pour la demi-finale. Le receveur a commencé la séance d’entraînement avec ses coéquipiers, mais a quitté le terrain avant la fin. Il est cependant revenu travailler avec les thérapeutes quand ses coéquipiers ont terminé leurs exercices.

Une pluie d’étoiles

Neuf joueurs de l'équipe ont été sélectionnés parmi les étoiles de la Division est de la Ligue canadienne. C’est trois fois plus que la saison dernière et un sommet en cinq ans.

Vernon Adams fils a été préféré à Dane Evans des Tiger-Cats de Hamilton au poste de quart.

Adams a lancé 24 passes de touché en plus d’inscrire 13 majeurs, dont 12 par la course. Il en a aussi marqué un par la passe quand il a capté le ballon lancé par Eugene Lewis sur un jeu truqué.

Surtout, il a présenté une fiche de 10 victoires et 5 revers, tandis que les Alouettes ont perdu les 3 matchs où il n’était pas le partant.

Comme tous ceux qui ont été choisis, Adams a rendu hommage à ses coéquipiers.

« Mon parcours est superbe et je dois des remerciements à toute l’équipe. Les gars de l’attaque, Geno (Lewis) et les autres qui captent les passes, ma ligne offensive qui bloque devant moi. C’est un honneur d’équipe. »

Khari Jones était heureux pour son jeune quart.

« Il a été formidable et il le mérite. Il a été très constant pour nous. J’ai finalement pris le temps de regarder ses statistiques : il a lancé 24 passes de touché et il a couru pour 12 autres? C’est une grosse année, peu importe vos standards. »

Jones apprécie la progression de Vernon Adams, qui termine sa première saison comme partant chez les professionnels.

« Il joue à un très haut niveau, particulièrement depuis quelque temps. Il a été excellent lors des deux derniers matchs.

« Sa progression ne s’arrête pas. Son état d’esprit est excellent. On veut simplement qu’il soit lui-même. »

Outre Adams, trois joueurs de l’attaque ont été nommés dans l’équipe d’étoiles de l’Est : le porteur de ballon William Stanback, le receveur Eugene Lewis et le centre Kristian Matte.

En défense, le vétéran ailier défensif John Bowman a été sélectionné pour la 10e fois de sa carrière et Henoc Muamba a été choisi comme secondeur pour la troisième fois.

Les demis défensifs Tommie Campbell et Greg Reid, de même que le secondeur Patrick Levels sont aussi à l'honneur. Il s’agit d’une première pour ces trois éléments importants de la défense montréalaise.

Football

Sports