•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marie-Eve Dicaire doit trouver une autre adversaire pour un combat d’unification

Marie-Ève Dicaire

Marie-Ève Dicaire

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Jean-François Chabot

La championne WBA des super-mi-moyennes, la Costaricaine Hanna Gabriels, ne pourra finalement pas défendre son titre à Québec le 23 novembre. Du coup, la perspective d’un combat d’unification contre la championne IBF Marie-Eve Dicaire en mars 2020 vient de s’évaporer.

Comme elle l’a elle-même annoncé sur sa page Facebook, Gabriels (20-2-1, 11 K.-O.) a subi une blessure sérieuse à l’épaule gauche à l’entraînement.

Elle a été opérée et est contrainte à l’inactivité complète pour une période de quatre ou cinq mois. On n'avait pas encore annoncé l'identité de son adversaire du 23 novembre.

Dans le clan de Dicaire, championne IBF des super-mi-moyennes aussi en action le 23 novembre, l’entraîneur Stéphane Harnois évoque déjà un plan B pour que sa protégée puisse quand même se battre au printemps et mettre la main sur une autre ceinture.

Également joint par Radio-Canada Sports, le promoteur Yvon Michel a dit être à pied d’œuvre pour présenter un combat de remplacement le 23 novembre, à la suite du retrait forcé de Gabriels.

Des pourparlers sont en cours avec le promoteur américain Lou DiBella.

Michel et DiBella tenteraient de convaincre la WBA de permettre la tenue d’un duel pour l’attribution d’un titre de championne intérimaire. À cet effet, l’Américaine Raquel Miller (9-0, 4 K.-O.) serait pressentie.

En attendant, Dicaire (16-0) poursuit sa préparation en vue de la troisième défense de son titre IBF face à la Vénézuélienne Ogleidis Suarez (29-3-1, 13 K.-O.).

Boxe

Sports