•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soccer : une victoire des Australiennes pour l'équité salariale

Elles crient de joie.

Des joueuses australiennes célèbrent un but.

Photo : Getty Images / Martin Rose

Radio-Canada

Les joueuses de l'équipe nationale australienne de soccer recevront les mêmes salaires que leurs confrères, et les deux équipes se partageront également les revenus, selon un accord de quatre ans dévoilé mercredi par la Fédération australienne (FFA).

Les joueuses de l'équipe des Matildas toucheront des salaires bonifiés, allant de 60 000 $ CA à 90 000 $ pour les vedettes, selon SBS News, soit les mêmes salaires qui sont offerts aux joueurs.

De plus, les Socceroos et les Matildas toucheront 24 % des recettes perçues par les deux équipes nationales. Ce montant augmentera de 1 % chaque année de l'entente.

Tout comme les footballeurs, quand elles voyageront en avion pour aller à l'étranger, elles auront des places en classe affaires. Elles auront droit aux mêmes traitements médicaux et aux mêmes installations et services durant leurs camps d'entraînement.

Une longue route

Le chemin vers la parité a pris du temps pour les joueuses de l'équipe nationale, créée en 1978.

Sans soutien financier, elles ont dû au début payer de leurs poches pour jouer, et elles avaient accepté en 1999 de poser nues pour un calendrier afin d'amasser des fonds pour la poursuite du programme. La controverse entourant la vente de ce calendrier leur avait donné une belle publicité, mais pas beaucoup plus d'argent.

« C'est incroyable ce qui arrive. Je me souviens que, dans mon temps, j'étais bien heureuse de recevoir mon chèque mensuel de 184 $ CA provenant d'un fonds olympique », a dit l'ancienne capitaine adjointe Joey Peters.

L'accord dévoilé mercredi intervient après la signature, il y a quelques mois, d'une entente qui prévoyait que les joueuses de soccer professionnelles australiennes reçoivent le même salaire minimum que les joueurs.

« Le soccer est le jeu de tout le monde et cette nouvelle convention collective constitue un pas de plus vers l'adoption des valeurs d'égalité, d'intégration et d'égalité des chances », a expliqué Chris Nikou, président de la FFA.

Pour la milieu de terrain des Matildas Elise Kellond-Knight, cet accord témoigne d'un « respect » envers les femmes. « En tant que joueuse, c'est un peu ce dont nous avons toujours rêvé », a-t-elle déclaré.

Elle repousse une adversaire du bras.

L'Australienne Elise Kellond-Knight (en jaune) durant la Coupe du monde de 2019

Photo : Getty Images / Richard Heathcote

Le capitaine de l'équipe nationale australienne masculine, Mark Milligan, affirme que les Matildas « le méritent ».

Selon le directeur général de l'Association des joueurs de soccer professionnels australiens, John Didulica, ce nouveau contrat de travail est unique dans le monde du soccer.

« Nous pensons qu'il servira d'exemple à toutes les fédérations et à tous les athlètes, aussi bien hommes que femmes, et leur permettra de profiter de l'incroyable occasion sociale et commerciale que représente notamment le soccer féminin », a-t-il affirmé.

L'Australie s'impose comme une championne de l'égalité des sexes dans le domaine sportif. Les joueuses de netball et de cricket ont également obtenu de meilleurs salaires au cours des dernières années.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Soccer

Sports