•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Basketball 3 c. 3 : les Canadiennes exclues des JO même si elles sont 2es du monde

Elles célèbrent leur victoire sur le podium.

Les Canadiennes Katherine Plouffe, Michelle Plouffe, Mariah Nunes et Paige Crozon (dans l'ordre habituel) lors de leur victoire à la Série mondiale à Prague.

Photo : Twitter/Basketball Canada

Radio-Canada

Même si elle est classée 2e dans le monde, avec quatre victoires en Série mondiale, dont la finale à Edmonton, l'équipe canadienne féminine de basketball 3 contre 3 a vu son rêve de participer aux Jeux olympiques prendre fin de manière abrupte, sans jouer, vendredi.

Pour ce premier tournoi olympique de 3 c. 3, la Fédération internationale de basketball (FIBA) a produit un classement des nations, du côté féminin et masculin, qui s'est avéré fatal aux chances des Canadiennes.

Le Canada s'est retrouvé au 26e rang du côté féminin dans ce classement des nations, même si sa meilleure équipe, elle, est 2e. Seules les 20 premières nations ont leur billet pour le tournoi qualificatif pour Tokyo disputé en Inde au mois de mars. L'équipe canadienne masculine sera toutefois du tournoi en raison de sa 18e place, alors que la meilleure équipe canadienne, celle d'Edmonton, est 8e au monde.

Même si Katherine Plouffe, Paige Crozon et Michelle Plouffe sont classées respectivement 4e, 7e et 11e joueuses mondiales, le classement de chaque nation a été établi en prenant en compte les 100 meilleures joueuses de chaque pays. Trois autres joueuses canadiennes font partie des 100 meilleures joueuses mondiales.

Or, le basketball 3 c. 3 étant moins développé au Canada du côté féminin, les bons résultats de sa meilleure équipe ont été insuffisants pour se hisser devant d'autres pays, qui, sans avoir les mêmes résultats internationaux, ont une base de joueuses plus nombreuses, comme la Roumanie ou l'Estonie.

L'équipe canadienne avait triomphé lors des étapes de la Série mondiale d'Edmonton (finale), de Montréal, de Bucarest et de Prague, et avait pris la 2e place à Poitiers, en France, et la 3e à Lignano, en Italie. Elle était un sérieux espoir de médaille à Tokyo.

La FIBA a rappelé en dévoilant ses classements que le basketball 3 contre 3 avait été développé par la fédération afin d'amener le sport dans des pays non traditionnels. Les règles de la qualification olympique ont ainsi été écrites afin de favoriser l'activité et l'engouement du 3 contre 3 à l'intérieur du pays aux dépens des résultats sur la scène internationale.

Le Canada a accueilli 2 des 15 manches de la Série mondiale féminine, mais une seule équipe par pays pouvait participer à ces tournois.

Près d'une vingtaine de tournois de qualification ont été organisés au pays pendant la dernière année, mais l'engouement du côté féminin n'aura pas été suffisant pour permettre au Canada de faire partie des nations invitées en Inde.

À Montréal, par exemple, en amont de la manche de la Série mondiale, seulement quatre équipes féminines ont pris part à une qualification, contre huit du côté masculin. À Toronto, la proportion a été la même.

Huit pays du côté féminin et masculin prendront part au tournoi olympique à Tokyo. Une place est réservée au Japon et trois ont été décernées à chaque pays sur le podium de la Coupe du monde, à laquelle le Canada n'a pas pris part. Trois autres places seront attribuées à la fin du tournoi de qualification olympique, tandis qu'une dernière sera réservée à des nations qui n'ont pas atteint les JO en basketball à Londres et à Rio.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Basketball

Sports