•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gilles et Poirier, nouvelles têtes d'affiche du Canada en danse sur glace

Ils posent avec une médaille d'or au cou.

Paul Poirier et Piper Gilles

Photo : Danielle Earl Photography / Skate Canada

Radio-Canada

Piper Gilles et Paul Poirier ont remporté aux Internationaux Patinage Canada, samedi dernier à Kelowna, leur première médaille d'or dans un Grand Prix ISU. Avec la récente retraite de Tessa Virtue et de Scott Moir, le Canada se cherche un nouveau couple à chérir en danse et l'a peut-être trouvé. Radio-Canada Sports en a parlé avec l'analyste Alain Goldberg.


Q. Qu'est-ce qui distingue le couple Gilles-Poirier?

R. Ça fait de nombreuses années qu’ils sont en compétition. Ils sont surtout très novateurs. Ils ont apporté au patinage et à la danse une manière à part de s’exprimer sur la glace qui les rend très intéressants. Ça n’a pas toujours été payant. Mais maintenant, ça semble plaire aux juges. Et ce qu’ils ont fait cette saison est tout à fait exceptionnel.


Q. Comment réussit-on à convaincre les juges avec ce style novateur, dans un sport plutôt conservateur?

R. C’est un moyen de se démarquer. En se démarquant, ils viennent de battre les troisièmes au monde (les Américains Hubbell et Donohue). Ça fait plusieurs années qu’ils sont entre sept et huit au monde et maintenant ils émergent. Cette année, ils ont atteint une telle maturité, ça les distingue des autres.


Q. Pouvez-vous nous parler de leur entraîneuse?

R. Il s’agit de Carole Lane. Elle possède une très vaste expérience. Elle a vraiment des idées novatrices pour la danse sur glace. Disons qu’il y a deux pôles d’attraction dans la discipline. Plusieurs s’entraînent avec Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon. C’était le cas de Scott Moir et Tessa Virtue ainsi que des Français Cizeron et Papadakis. C’est différent pour Gilles et Poirier et c’est intéressant parce que ça permet d’avoir une diversité dans les idées et dans les sources de création.


Q. Pensez-vous qu’ils peuvent répéter leurs récents exploits?

R. Non seulement ils peuvent les répéter, ils peuvent aussi participer à la finale des Grands Prix, qui permettra aux six meilleurs couples d’y être. Ce sera exceptionnel de les suivre. C’est déjà exceptionnel de les regarder.


Q. Peut-on tracer un certain parallèle entre leur parcours et celui du duo Virtue-Moir?

R. La différence, c’est que Virtue et Moir ont eu rapidement de grandes victoires, alors que Gilles et Poirier travaillent ensemble depuis très longtemps et ils n’ont pas tout de suite eu des résultats. Elle est Américaine et ç'a pris quelque temps avant qu’elle puisse patiner avec le Canada, donc ç'a retardé les choses un peu. Maintenant, ça arrive pour eux.

(Avec les informations de Philippe Crépeau)

Patinage artistique

Sports