•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'intouchable Mikaela Shiffrin veut reprendre là où elle a laissé

Elle sourit avec ses skis dans la main droite.

Mikaela Shiffrin

Photo : Associated Press / Marco Trovati

Radio-Canada

Mikaela Shiffrin entame la nouvelle saison de Coupe du monde samedi, à Sölden, en Autriche, avec un slalom géant. L'Américaine a écrasé la concurrence la saison dernière. Peut-elle faire mieux?

Shiffrin a terminé la saison 2018-2019 avec 2204 points, très loin devant la Slovaque Petra Vlhova (1355), et quatre globes de cristal, le grand du classement général et les petits du slalom, du géant et du super-G.

Elle a remporté 17 victoires en Coupe du monde. Le record précédent de 14 appartenait à la Suisse Vreni Schneider depuis 1989.

Seule la Slovène Tina Maze a marqué plus de points en une saison, soit 2414 en 2013.

Shiffrin, avec 60 victoires sur le circuit depuis le début de sa carrière, peut très bien atteindre le record de 86 du Suédois Ingemar Stenmark, et pourquoi pas le dépasser?

« Parfois, je me sens motivée par les records à battre, a dit l'athlète de 24 ans au journal français L'Équipe, mais ce n'est pas pour ça que je fais tous ces efforts. Si je n'en bats pas, franchement, ce n'est pas grave. Si ça arrive, tant mieux. C'est toujours incroyable, c'est toujours un honneur, mais ce n'est pas mon ambition. »

« Je puise vraiment ma motivation dans le fait d'aller tous les jours à l'entraînement, de me sentir progresser sur mes skis de jour en jour, d'être plus forte. Je fais des réglages, je m'applique sur les moindres détails pour repousser les limites de mon sport. »

Elle n'aura pas la pression cette saison d'avoir un objectif à atteindre, car c'est une saison sans grand rendez-vous. Il n'y aura pas de Championnats du monde ni de Jeux olympiques.

La saison dernière, la skieuse de Vail, au Colorado, avait laissé tomber des combinés ou des épreuves de vitesse afin d'arriver en forme aux Championnats du monde, à Are, en Suède. Elle avait décroché les titres du super-G et du slalom et la médaille de bronze en géant.

« C'est l'occasion de repousser mes limites d'une manière différente. Je n'ai pas à me préoccuper de mon pic de forme pour des Championnats du monde ou des JO. Je pourrais donc ajouter une ou plusieurs courses de vitesse, pense-t-elle. Donc, je dirais que c'est un peu une saison d'expérimentation. »

Mikaela Shiffrin fait déjà partie du club très fermé des skieurs et skieuses à avoir gagné dans toutes les disciplines (descente, super-G, géant, slalom, combiné).

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ski alpin

Sports