•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peter Sagan découvrira le Tour d'Italie en 2020

Il est debout à côté du trophée du Tour d'Italie.

Peter Sagan

Photo : Getty Images / MARCO BERTORELLO

Agence France-Presse

Pour la première fois, Peter Sagan, septuple maillot vert (classement par points) du Tour de France, participera au Tour d'Italie en 2020.

« L'Italie occupe une place particulière dans mon coeur. C'est dans ce pays que j'ai remporté mon premier titre de champion du monde en 2008 (vélo de montagne – cross country junior), que j'ai passé les premières années de ma carrière professionnelle au sein d'une équipe italienne (Liquigas) », a déclaré le Slovaque à l'occasion de la présentation du Giro 2020, à Milan, jeudi.

« Le 9 mai, je serai sur la ligne de départ à Budapest, a ajouté Sagan. Avec le grand départ et les trois premières étapes disputées en Hongrie, le Giro me permettra également de courir près de la Slovaquie. »

Le triple champion du monde (2015, 2016 et 2017), qui sera âgé de 30 ans l'an prochain, prendra part également au Tour de France.

« J'ai toujours dit que le programme de course de Peter changerait à l'avenir, a ajouté le directeur de son équipe Bora, Ralph Denk. Un champion comme Peter doit, à mon avis, être au Giro au moins une fois dans sa carrière. »

Jusqu’à présent, Sagan avait l'habitude, en mai, de courir le Tour de Californie, au sortir de la coupure post-classiques, avant le Tour de Suisse.

Un parcours 2020 équilibré

Budapest, la Sicile, les Dolomites, les Alpes : le Giro 2020 mêlera nouveautés et classiques sur un parcours soucieux d'équilibre entre grimpeurs et rouleurs.

Pour les grimpeurs, six arrivées au sommet, dont trois dans les cinq derniers jours de course. Pour les rouleurs, trois contre-la-montre d'une distance totale d'une soixantaine de kilomètres. De quoi espérer attirer les rouleurs/grimpeurs, du style du Gallois Geraint Thomas, en vue du classement général enlevé l'an passé par l'Équatorien Richard Carapaz.

Sagan et les autres sprinteurs auront six étapes en leur faveur au long de cette 103e édition qui renoue avec la tradition de la conclusion à Milan (78e arrivée). Mais ils devront s'accommoder de la très haute altitude avec le franchissement de deux cols de légende, le Stelvio (2758 m) et l'Agnel (2744 m), durant la dernière semaine.

Entre autres caractéristique, le Giro 2020 effectuera un transfert aérien (sans jour de repos le lendemain) entre la Hongrie et la Sicile, où la course restera trois jours et grimpera à l'Etna, par une montée déjà empruntée partiellement en 2011.

Il rendra hommage à Federico Fellini, pour le centenaire de la naissance du cinéaste, en allant à Rimini (11e étape). Et nourrira de nouveau le lendemain le mythe de Marco Pantani par une étape en boucle autour de Cesenatico, la ville du « Pirate », décédé en 2004.

Dans sa troisième et dernière semaine, le Giro dessiné par Mauro Vegni retournera (par le Monte Bondone) à Madonna di Campiglio, où la tragédie Pantani avait commencé par son exclusion du Giro 1999. C'est le jour d'après, pour la 18e étape, que le parcours présentera une nouveauté au-dessus de Bormio, l'arrivée aux Laghi di Cancano, dans le parc national du Stelvio.

Deux jours plus tard, après un parcours de liaison interminable, 251 km entre Morbegno et Asti, l'avant-dernière étape proposera une incursion en France, par les cols d'Agnel, d'Izoard et de Montgenèvre, pour se rendre à Sestrières.

« Le dénivelé total sera de 45 000 mètres », a précisé l'organisation du Giro, soit 10 000 mètres de moins que les éditions 2019 (avant les changements de dernière heure dus aux intempéries) et 2020 du Tour de France.

Mais le Giro, par ses conditions météo changeantes qui alternent de la canicule au froid extrême, ses routes souvent piégeuses, la longueur de ses étapes dans la dernière semaine (de 5 à 200 km et plus), entend rester fidèle à sa devise : la course la plus dure dans le plus beau pays du monde.

Les étapes du Giro (3579 km)

  • 9 mai : 1re étape Budapest (Hongrie) - Budapest, 8,6 km (contre-la-montre individuel)
  • 10 mai : 2e étape Budapest - Gyor (Hongrie), 195 km.
  • 11 mai : 3e étape Szekesfehervar (Hongrie) - Nagykanizsa (Hongrie), 204 km
  • 12 mai : 4e étape Monreale - Agrigente, 136 km
  • 13 mai : 5e étape Enna - Etna (piano Provenzana), 150 km
  • 14 mai : 6e étape Catane - Villafranca Tirrena, 138 km
  • 15 mai : 7e étape Mileto - Camigliatello Silano, 223 km
  • 16 mai : 8e étape Castrovillari - Brindisi, 216 km
  • 17 mai : 9e étape Giovinazzo - Vieste, 198 km
  • 18 mai : repos
  • 19 mai : 10e étape San Salvo - Tortoreto Lido, 212 km
  • 20 mai : 11e étape Porto Sant'Elpidio - Rimini, 181 km
  • 21 mai : 12e étape Cesenatico - Cesenatico, 205 km
  • 22 mai : 13e étape Cervia - Monselice, 190 km
  • 23 mai : 14e étape Conegliano - Valdobbiadene, 33,7 km (contre-la-montre individuel)
  • 24 mai : 15e étape Base Aerea Rivolto - Piancavallo, 183 km
  • 25 mai : repos
  • 26 mai : 16e étape Udine - San Daniele del Friuli, 228 km
  • 27 mai : 17e étape Bassano del Grappa - Madonna di Campiglio, 202 km
  • 28 mai : 18e étape Pinzolo - Laghi di Cancano, 209 km
  • 29 mai : 19e étape Morbegno - Asti, 251 km
  • 30 mai : 20e étape Alba - Sestrières, 200 km
  • 31 mai : 21e étape Cernusco sul Naviglio - Milan, 16,5 km (contre-la-montre individuel)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cyclisme

Sports