•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Toronto FC en finale de l'Est

Alejandro Pozuelo (à l'avant) a inscrit un doublé.

Photo : Brad Penner-USA TODAY Sports

Radio-Canada

Un tir de pénalité d’Alejandro Pozuelo à la 90e minute a permis au Toronto FC de se qualifier pour la finale de l’Est, mercredi, avec une victoire de 2-1 sur la pelouse du New York City FC. Le rêve d’une troisième finale de la Coupe MLS en quatre ans est toujours vivant.

Trois ans après avoir humilié le NYCFC 5-0 au Yankee Stadium à ce stade de la compétition, le TFC a probablement asséné aux New-Yorkais – cette fois au Citi Field, puisque les séries des Bombardiers du Bronx ont duré trop longtemps pour que l'on convertisse en terrain de soccer leur stade de baseball à eux – un plus gros coup encore.

Reposés après leur laissez-passer dans un premier tour qui a vu les Torontois jouer 120 minutes au lieu de 90, les champions de l’Est cette saison ont commis deux erreurs bêtes qui leur ont été fatales.

Pozuelo avait lui-même ouvert la marque à la 47e minute de manière tout à fait loufoque.

Après une rentrée de touche new-yorkaise, les locaux ont tenté de renvoyer le ballon à leur gardien Sean Johnson, excellent mercredi soir. Mais un coup de tête de Chanot a donné au ballon une trajectoire trop verticale, et Pozuelo qui passait par là n’a eu qu’à amortir la chute de l’objet avant de battre Johnson d’un tir à sa droite.

Pozuelo a montré ses nerfs d’acier à la fin de la rencontre après que Ronald Matarrita eut inutilement fauché le remplaçant Richie Laryea dans la surface de réparation. L’Espagnol a pris le pari que Johnson plongerait devant son tir de pénalité et il a eu raison. Sa panenka – une douce frappe dans le centre du but – a battu Johnson, qui s’était jeté sur sa gauche.

Les New-Yorkais, peu convaincants en première mi-temps, s’étaient réveillés dès le premier but du numéro 10 torontois. En plus du regain de forme du NYCFC, les visiteurs ont longtemps semblé avoir leur match de premier tour contre le D.C. United dans les jambes, et l’égalisation était pleinement méritée.

Un centre de Maxi Moralez depuis le côté gauche a survolé un peu tout le monde dans la surface de réparation. Mais au second poteau a surgi Tajouri-Shradi, dont la demi-volée du pied gauche n’a laissé aucune chance à Quentin Westberg.

Comme son vis-à-vis Johnson, Westberg a réalisé cinq arrêts. Mais c’est son parcours éliminatoire qui se poursuivra, mercredi prochain, sur le terrain de l’Atlanta United ou de l’Union de Philadelphie. Les deux équipes s’affrontent en Georgie jeudi.

Autre résultat :

  • Seattle 2 - Salt Lake 0

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports