•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bilodeau, Brodeur et Hefford au Panthéon des sports canadiens

Waneek Horn-Miller (water-polo), Colette Bourgonje (ski paranordique et para-athlétisme), Jayna Hefford (hockey), Doug Mitchell (bâtisseur, multisport), Guylaine Bernier (bâtisseuse, aviron), Vicki Keith (natation), Alexandre Bilodeau (ski acrobatique) et Martin Brodeur (hockey)

Photo : Panthéon des sports canadiens

Radio-Canada

Le Panthéon des sports canadiens a accueilli, mercredi à Toronto, sa cohorte de huit nouveaux membres pour 2019.

Un groupe qui comprend notamment le skieur acrobatique Alexandre Bilodeau, médaillé d’or en bosses aux Jeux olympiques de Vancouver et de Sotchi, le gardien de but Martin Brodeur, gagnant de trois Coupes Stanley et de quatre trophées Vézina, et la hockeyeuse Jayna Hefford, quadruple médaillée d’or olympique et une fois médaillée d’argent.

« C’est vraiment un honneur d’être là avec la classe de 2019. Ce sont des légendes, a dit Bilodeau, premier athlète canadien à gagner l’or olympique en sol canadien. De voir que tu rentres dans un tel panthéon, c’est un peu irréel […] Ce n’est pas quelque chose auquel tu peux rêver. C’est quelque chose qui fait juste arriver. »

Depuis que j’ai pris ma retraite, je reçois des honneurs. Mais tous les honneurs ont rapport au hockey […] Je suis vraiment content qu’ils aient pensé à moi. Je ne me considère pas un aussi grand athlète qu’eux. Moi, j’arrêtais juste des rondelles.

Martin Brodeur

Cette 64e intronisation annuelle admet également Colette Bourgonje, qui s’est distinguée en remportant des médailles aux Jeux paralympiques en ski de fond et aux Jeux d’été en para-athlétisme, Waneek Horn-Miller, membre de la première équipe olympique canadienne de water-polo, ainsi que la nageuse longue distance Vicki Keith, auteure de 16 records mondiaux.

Deux bâtisseurs se joignent au groupe, soit Guylaine Bernier, athlète, entraîneuse et officielle en aviron pendant 45 ans, et Doug Mitchell, commissaire de la Ligue canadienne de football de 1984 à 1988 et instigateur du plafond salarial.

Cette reconnaissance est importante, non seulement pour les intronisés, mais aussi pour toutes les personnes qui les ont aidés durant leur carrière ou pour toutes celles qu’ils ont inspirées.

Toutes les personnes qui sont ici ont accompli quelque chose dans le sport, mais elles ne l’ont pas fait seules. Elles l’ont fait en étant accompagnées de plusieurs personnes qui leur ont donné l’opportunité de réussir […] C’est un peu plate que ce soit moi seulement qui reçoive une médaille ce jour-là (aux JO) parce que pendant quatre ans, je n’ai pas été seul.

Alexandre Bilodeau

« Quand tu fais quelque chose dans la vie, tu veux laisser une marque. C’est important de pouvoir redonner à ton sport, assure Brodeur, qui se classe au 1er rang de l’histoire de la LNH avec ses 691 victoires. C’est naturel pour nous de le faire, tu touches beaucoup de vies.

« Je le vois aujourd’hui avec mon travail où je rencontre des jeunes qui commencent dans la Ligue nationale et qui me disent : "Ah, je me rappelle quand tu as commencé, j’étais un gros fan, j’ai des posters partout." Tu as eu un impact pour ces gens-là et ils ont décidé de travailler fort dans leur carrière pour pouvoir réussir ce que moi, j’ai réussi. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Événements sportifs

Sports