•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Mexico, la F1 a besoin d'air

Un amateur de F1 dans les gradins tient une pancarte sur laquelle il est écrit, en espagnol, « Bienvenue dans la maison de Checo ».

« Bienvenue dans la maison de Checo », le circuit de Mexico au pays du pilote Sergio Pérez

Photo : Getty Images / Dan Istitene

Radio-Canada

Pilotes et voitures de F1 seront mis à rude épreuve ce week-end sur le circuit de Mexico, en haute altitude, dans les terres du pilote Sergio « Checo » Pérez.

« À haute altitude, on sent la différence, car la voiture réagit différemment. Elle est plus nerveuse, explique le pilote québécois de Racing Point, Lance Stroll. C'est un défi supplémentaire pour nous.

« Cela dit, notre voiture a fait des progrès à ce niveau, dans les parties les plus sinueuses. Ça va nous aider ce week-end, car le circuit de Mexico, c'est un peu comme une piste de go-kart. Des lignes droites reliées par des virages lents. C'est assez simple, avec quelques endroits pour tenter des dépassements. »

Et son coéquipier, Sergio Pérez, qui roulera devant ses partisans, ajoute à l'analyse du Québécois.

« L'endroit le plus propice pour dépasser est le virage no 1, indique-t-il. La zone de dégagement nous donne de la marge pour freiner. Il faut être vigilant, car la voiture a moins d'appui à cette altitude. »

« On peut décrocher plus facilement sur ce circuit où l'on roule vite. Surtout qu'à cette altitude, pilotes et moteurs sont sollicités plus qu'ailleurs parce que l'air est moins dense », fait justement remarquer Pérez.

La raréfaction de l'air exige des ingénieurs à trouver des trucs pour augmenter l'appui et pour refroidir les moteurs.

C'est indispensable, puisque les moteurs V6 turbo actuels tournent à un régime proche de la rupture pour maintenir la pression dans le turbocompresseur.

De façon générale, la puissance du moteur diminue de 1 % par palier de 100 mètres.

Pour Mexico, certaines équipes découpent la carrosserie pour faire circuler l'air frais, d'autres moulent d'énormes évents arrière pour mieux alimenter l'aileron arrière afin qu'il produise plus d'appui.

Mercedes-Benz veut respirer

D'autres, comme Mercedes-Benz, ajoutent une cheminée au sommet du capot moteur pour évacuer l’air chaud.

Il faut dire que le moteur allemand est très à l'étroit dans la W10 et souffre de surchauffe.

Elle comporte des ouvertures découpées dans la carrosserie (en clair) de chaque côté du cockpit.

La Mercedes-Benz W10 de Lewis Hamilton en Autriche, spécialement adaptée pour refroidir le moteur allemand.

Photo : Getty Images / JOE KLAMAR

En Autriche, sur le circuit de Spielberg, en pleine vague de chaleur du mois de juin, il avait fallu littéralement découper la carrosserie pour laisser le moteur respirer.

« L'étape d'après, c'était de faire tourner les pilotes sans carrosserie, mais les commanditaires n'auraient pas été contents », avait dit à la blague le directeur de l'équipe, Toto Wolff.

Mercedes-Benz devra-t-elle faire comme Lotus en 1961 à Monaco? L'équipe britannique avait enlevé des morceaux de la carrosserie de la Lotus qui souffrait d'un problème de surchauffe, et Stirling Moss avait gagné le Grand Prix.

Mais c'était à une autre époque. Les normes de sécurité ont changé depuis.

On voit son corps par le côté de la voiture.

Stirling Moss dans la Lotus 18 à Monaco en 1961

Photo : ACM

Le circuit de Mexico est situé à plus de 2200 m du niveau de la mer. Son point le plus élevé est à 2229 m, son plus bas à 2226 m.

À titre de comparaison, le circuit de Spielberg, en Autriche, est le deuxième en altitude après Mexico. Son point le plus élevé est à 784,9 m.

À Montréal, le point le plus élevé du circuit Gilles-Villeneuve est à 17,8 m.

Saviez-vous que deux circuits de F1 sont situés (en très grande majorité) sous le niveau de la mer?

  • Bahreïn : le point le plus élevé est à 0,9 m et le plus bas est à -17 m.
  • Bakou, en Azerbaïdjan : le point le plus élevé est à 2,1 m et le plus bas est à -27 m.

Course automobile

Sports