•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charles Hudon à la croisée des chemins

Charles Hudon patine dans la pénombre.

Photo : Getty Images / Christian Petersen

Michael Roy

L'entraîneur-chef du Rocket de Laval, Joël Bouchard, n'a pas pris de détour, lundi, pour parler de l'avenir de Charles Hudon.

Appelé à commenter l'adaptation d'Hudon à la Ligue américaine de hockey (AHL), Bouchard a parlé d'un moment charnière dans la carrière du jeune attaquant.

« Les prochains 15 à 20 matchs seront vraiment importants pour lui. On a tous des moments dans nos vies où l'on doit passer à un autre niveau. Charles est exactement là », a-t-il lancé.

En sept matchs avec le Rocket cette saison, Hudon a inscrit deux buts et une passe, tout en présentant un différentiel de -2.

De son propre aveu, il connaît un début de saison inégal.

« Certains matchs vont bien, d’autres c’est plus d’adaptation, a-t-il commenté. Des fois, la rondelle ne vient pas à toi, alors c’est difficile de créer des chances .»

Je le trouve imprévisible et il le sait. Je lui ai dit. C’est difficile de jouer avec dans ces moments-là.

Joël Bouchard, sur Charles Hudon

Joël Bouchard a longuement insisté sur la notion de constance dans le jeu de son joueur. On en déduit qu'elle est là, la clé du succès pour l'attaquant de 25 ans.

« Je veux qu’il soit plus convaincant. Il doit s’investir davantage. Il n’est pas assez constant », a ajouté Bouchard.

« Les aptitudes de Charles vont ressortir quand son style de jeu va être pareil à toutes les présences et à tous les matchs, a-t-il dit. Quand il est vraiment décidé et impliqué dans chaque situation de jeu, ses coéquipiers et lui en bénéficient. On l’a vu dans les matchs où il était comme ça. »

Je veux juste m’améliorer et être un meilleur joueur que lorsque je suis descendu.

Charles Hudon

Charles Hudon reconnaît qu'il doit devenir un meilleur joueur s'il souhaite un jour revenir dans la Ligue nationale de hockey.

« Personnellement, je vais faire mes choses et suivre à la lettre ce qu’on me demande ici et on verra pour la suite », a fait valoir celui qui a disputé 110 matchs en quatre saisons avec le Canadien.

Joël Bouchard avait un dernier message pour le Québécois : « Je le veux plus engagé dans sa façon de jouer. Quand il l’a fait, il a eu du succès. Quand il commence à jouer au feeling, c’est là que ça ne fonctionne pas. Il n’y a pas beaucoup de joueurs qui peuvent jouer comme ça. »

Hockey

Sports